21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été 29 mai : Moules Mystérieuse hécatombe en rade de Brest12 mai : Rade de Brest. Les daurades royales repassent à l’attaque
Accueil > Actualités de la mer > 17 h 17 l’Eco. L’arbre à vent va pousser en Europe

17 h 17 l’Eco. L’arbre à vent va pousser en Europe

Dernière mise à jour le mardi 16 juin 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 11 Juin 2015
Visualiser l’article original



Les arbres à vent imaginés par l’entreprise New Wind vont enfin quitter le bureau d’études de Paris pour s’inscrire dans le réel.
Assemblés à Trégueux (22), une quinzaine de modèles de présérie vont être plantés en France, en Allemagne, en Suisse, à l’automne.
La première phase de la commercialisation de ce système éolien innovant. L’automne, saison déclinante où les silhouettes végétales se déplument. Tout l’inverse pour deux arbres à vent conçus par la société parisiano-bretonne New Wind. Ils feront tournoyer leurs feuilles génératrices d’électricité lors de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Paris (Cop 21) qui s’ouvre le 30-novembre.
Poutine, Obama et Hollande jetteront-ils une œillade à ces troncs métalliques qui culminent à 10-m ? Sans doute, tant ces éoliennes d’un nouveau type semblent dessiner un avenir optimiste et esthétique à la production d’énergie. « Capables de fournir 83% de l’électricité d’une maison de 125 m² de quatre personnes, hors chauffage », promet Jérôme Michaud Larivière, président-directeur général.
Ikea Belgique intéressé Ces deux arbres à vent en un lieu médiatique cachent la forêt éparse que l’entreprise a l’intention d’enraciner à partir de la mi-septembre en Europe.
« Nous entrons dans la phase de commercialisation, avec une quinzaine de modèles de présérie », renseigne Jérôme Michaud Larivière. Ils seront assemblés dans l’atelier basé à Trégueux, près de Saint-Brieuc, grâce aux pièces fournies par des entreprises locales, parmi lesquelles Bretagne Ateliers et Euro-Process, et à trois salariés. Ces éoliennes migreront ensuite vers le parking d’un Ikea belge, dans un centre commercial de Düsseldorf, et près du siège d’une banque suisse. Ils devaient même attiser la curiosité des Parisiens et touristes, place de la Concorde, avant que l’on ne s’aperçoive que ses dalles classées ne pouvaient être percées. « Avec la Mairie, nous cherchons un autre lieu »,

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP