20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec
Accueil > Actualités de la mer > 30 % des îles du fenua menacées

30 % des îles du fenua menacées

Dernière mise à jour le vendredi 13 septembre 2013

Article paru
sur le site "la dépêche" - 12 septembre 2013
Visualiser l’article original


“Ces travaux montrent à quel point l’élévation du niveau de la mer est une nouvelle menace qui pèse sur la biodiversité” et “les politiques de conservation ou de sauvegarde d’espèces en danger doivent aussi prendre en compte les conséquences de ce processus inexorable”, écrivent mardi, dans un communiqué, les auteurs, chercheurs au CNRS/Université Paris-Sud. Les scientifiques ont travaillé sur des hypothèses de hausse du niveau de la mer, allant de 1 à 3 mètres autour de 2100, une fourchette désormais avancée par de nombreuses études. Ils ont croisé les profils de 1 269 îles françaises (sur les 2 050 existantes de plus d’un hectare) avec ces projections d’élévation des eaux. Selon leurs résultats, entre 6 % (dans l’hypothèse d’une hausse de 1 mètre) et 12 % (hypothèse de 3 mètres) des îles françaises sont menacées d’être totalement submergées.

Au fenua et sur le Caillou

“La Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie seraient les régions les plus affectées”, notent les chercheurs. La Nouvelle-Calédonie abrite 30 % des îles menacées, la Polynésie française également 30 % et la Méditerrannée 10 %. En terme de surface, cela représenterait 1,7 à 2 % de la Nouvelle-Calédonie qui serait engloutie de façon permanente. L’étude montre que “les espèces endémiques déjà répertoriées comme en danger par l’UICN (ndlr, Union internationale pour la conservation de la nature) seront les plus vulnérables face à la hausse du niveau de la mer”. La biodiversité des îles est, de manière générale, particulièrement riche. À titre d’exemple, les archipels français ne représentent que 0,08 % de la surface des continents, mais abritent 1,4 % des plantes, 3 % des mollusques, 2 % des poissons, 1 % des reptiles et 0,6 % des oiseaux.

En étendant leur modélisation aux quelque 180 000 îles du monde entier, les chercheurs estiment que 10 à 20 000 d’entre elles pourraient disparaître d’ici la fin du siècle. “Les Philippines, l’Indonésie et les Caraïbes sont les zones les plus vulnérables”, indiquent les chercheurs, estimant qu’“au moins 300 espèces endémiques, en majorité des plantes, y sont gravement menacées par l’élévation du niveau des mers”.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP