21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale
Accueil > Actualités de la mer > A 19 ans, sa solution pour "nettoyer" les océans approuvée par les (...)

A 19 ans, sa solution pour "nettoyer" les océans approuvée par les scientifiques

Dernière mise à jour le mardi 17 juin 2014

Article paru
sur le site "La Tribune" - 11 Juin 2014
Visualiser l’article original



Venir à bout du 6e continent. A 19 ans, Boyan Slat veut s’attaquer à cette montagne de 3,5 millions de km² à la dérive, qui empoisonne les océans. A l’aide d’un entonnoir se déplaçant avec les courants marins, il espère débarrasser la planète de cette masse polluante, découverte en 1997 par le capitaine et océanographe Charles Moore.
Des entonnoirs tentaculaires pour capter les plastiques

Tout a commencé pendant ses vacances en Grèce. Le jeune Hollandais a été surpris d’observer plus de sacs en plastique que de poissons lors de ses plongées en mer. Il y a deux ans, il se lance donc dans d’intenses recherches et expérimentations pour trouver une solution à cette catastrophe écologique.

Après avoir abandonné l’idée d’un râteau géant, trop destructeur pour les fonds marins, l’étudiant en école d’ingénieur aboutit finalement à un concept de plate-forme assemblant des tuyaux en bouées à des panneaux immergés de trois mètres. Vue de ciel, elle ressemble à une raie manta géante, sous l’eau elle s’apparente plus à une grande pieuvre.

Dans un entretien au journal suisse Le Matin, il explique :

"Dans les méthodes de nettoyage traditionnelles, on utilise des bateaux équipés de filets pour récolter les déchets. Mais le plastique ne reste jamais au même endroit. Il se déplace, et c’est un problème car il faut se déplacer avec lui. C’est pourquoi j’ai décidé de me servir des courants et des vents pour amener le plastique à moi".

En plaçant des capteurs dans les gyres océaniques (tourbillons marins) qui concentrent les déchets, le dispositif intercepte facilement les tonnes de plastiques "en permettant à la faune et la flore de passer librement dessous", complète Boyan Slat.
A la recherche de financements via crowdfunding

L’idée est là, reste à trouver l’argent. Après avoir lancé en 2013 sa fondation, The Ocean Cleanup, qui a rassemblé 100 volontaires, le jeune homme ambitionne aujourd’hui de lever 2 millions de dollars en cent jours pour construire une plate-forme pilote totalement opérationnelle dans les trois à quatre prochaines années. Pour cela, il a lancé un appel au don via une plateforme de crowdfunding. 65 000 euros ont déjà été récoltés.

Pour légitimer son projet, le jeune homme a commandé une étude de faisabilité

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP