21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?
Accueil > Actualités de la mer > A l’assaut du continent de plastique

A l’assaut du continent de plastique

Dernière mise à jour le vendredi 10 mai 2013

Article paru
sur le site "Europe1" - 06 Mai 2013
Visualiser l’article original


’INFO. Ironie du sort : lors de la première tentative, des sacs plastiques s’étaient déjà coincés dans le moteur du bateau. Un an plus tard, une nouvelle expédition va repartir le 20 mai prochain d’Oceanside en Californie à l’assaut du "7e continent", une gigantesque plaque de déchets plastiques flottant sur l’océan Pacifique. A l’origine de cette initiative, l’explorateur guyanais Patrick Deixonne, 48 ans, qui avait découvert en 2009 le phénomène lors de sa participation à la course en solitaire à l’aviron Rames-Guyane.
La chasse au continent de plastique est ouverte

© Max PPP

Grand comme six fois la France. Ce 7e continent, est une nappe de déchets, grande comme six fois la France, quelque part entre Hawaï et la Californie. En fait, il faut s’imaginer un siphon de baignoire géant. Tous les courants du Pacifique nord y convergent et charrient, en formant un tourbillon, des milliards de tonnes de matières plastiques et débris en tous genres. Objectif de Patrick Deixonne et de son équipe : mieux connaître cette "poubelle de la planète" et surtout faire prendre conscience qu’il s’agit de nos propres déchets.

"C’est tout à fait possible de rencontrer des objets insolites : des conteneurs, des restes de maisons en bois, des bateau qui n’ont pas coulé. Pour l’instant, on ne sait pas ce qu’on va trouver. Mais une fois sur place, on ne va pas marcher dessus, ni planter un drapeau. Je n’espère pas qu’on y voit des déchets importants parce que ce serait vraiment dramatique", espère Patrick Deixonne, interrogé par Europe 1. "On a plutôt affaire à un océan qui est ressemble à un océan mais sauf que quand on tire un filet à planctons derrière le bateau et bien on récolte ces microparticules de plastique", déplore cet explorateur.

30 mètres de profondeur. Problème pour les scientifiques, cette "soupe" est essentiellement composée de microdéchets de plastique décomposés et en suspension sous la surface de l’eau, parfois sur 30 mètres de profondeur. Très difficilement détectable par les observations satellites, elle est seulement visible depuis des bateaux. Selon le CNES, l’agence spatiale française qui parraine la mission "7e continent", le vortex du Pacifique nord, où va se rendre l’expédition, est l’un des plus importants de la planète, avec une surface d’environ 3,4 millions de km2.

Depuis sa découverte fortuite par l’océanographe américain Charles Moore en 1997, cette nappe de débris plastiques n’a fait l’objet que de quelques études visant à étudier l’impact de la pollution sur les océans et leur faune.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP