15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre
Accueil > Actualités de la mer > A la découverte du "continent de plastique"

A la découverte du "continent de plastique"

Dernière mise à jour le jeudi 19 avril 2012

Article paru sur le site "Europe 1" - Mercredi 18 Avril 2012
Visualiser l’article original



A la découverte du "continent de plastique"

Mathieu Charrier

Une mission part explorer les tonnes de déchets qui flottent dans l’océan Pacifique.

Guidée par des satellites high-tech, une goélette française des années 1930 va prochainement partir à la découverte du "7e continent", une gigantesque plaque de déchets plastiques flottant sur l’océan Pacifique et grande comme six fois la France.

"Choqué par les déchets rencontrés dans l’océan" lors de sa participation à une course en solitaire transatlantique à l’aviron en 2009, l’explorateur Patrick Deixonne, membre de la Société des explorateurs français qui parraine l’aventure, a décidé de monter cette expédition scientifique pour alerter sur la "catastrophe écologique" en cours dans le nord-est du Pacifique.

"Une soupe de plastique"

Les déchets s’amalgament au point de rencontre de courants marins qui s’enroulent sous l’effet de la rotation de la Terre, selon le principe de la force de Coriolis, et forment un immense vortex appelé "gyre". "Ça ressemble à une soupe de plastique. Quand le plastique dérive à la surface, le plastique est attaqué par le soleil. Il se réduit en petites particules et se mélange aux planctons", décrit Patrick Deixonne, interrogé par Europe 1. Le danger ? "Les poissons s’en nourrissent car ils ne peuvent pas faire la différence entre le plancton et le plastique", a-t-il précisé.

La force centripète aspire lentement les détritus vers le centre de cette spirale qui serait l’une des plus importantes connues sur la planète : 22.200 km de circonférence et environ 3,4 millions de km2, selon le Centre national des études spatiales (Cnes) qui parraine également le projet.

"On estime à plusieurs dizaines de millions de tonnes les quantités de déchets dans chacun des cinq gyres du globe", explique ...

Lire l’article complet sur Europe 1 ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP