26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Accord entre les ministres européens de la Pêche sur les quotas

Accord entre les ministres européens de la Pêche sur les quotas

Dernière mise à jour le jeudi 20 décembre 2012

Article paru
sur le site "Le Point" - 20 décembre 2012
Visualiser l’article original


BRUXELLES (Reuters) - Les ministres de la Pêche de l’Union européenne sont parvenus jeudi à un accord sur les quotas pour 2013, qui permettra, selon eux, de protéger les espèces menacées sans trop diminuer les moyens de subsistance des pêcheurs.

Les quotas, dits totaux admissibles de capture (TAC), de pêche de l’aiglefin ont été réduits de 15% en mer d’Irlande, dans la Manche et dans le golfe de Gascogne, ce qui est largement inférieur à la proposition initiale de la Commission européenne de les diminuer de 55%.

Les quotas de pêche du carrelet en mer du Nord ont, eux, été réduits de 25%, également inférieurs aux 35% proposés par la Commission, et les limites à la pêche au hareng seront également accrues.

Maria Damanaki, commissaire européenne à la Pêche, a reconnu que l’accord était moins ambitieux que ce que proposait la Commission, mais l’a jugé satisfaisant.

Le secteur de la pêche de l’UE est le troisième plus important du monde après la Chine et le Pérou, avec 80.000 navires qui battent pavillon européen, en majorité français, espagnols, britanniques et danois.

"Ces accords constituent les bases pour qu’une pêche réellement durable, validée par des avis scientifiques incontestables, puisse être pratiquée par les pêcheurs au sein de l’Union européenne", a estimé Frédéric Cuvillier, ministre français de la Pêche.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP