15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk4 juillet : Activités nautiques. Un service de prévisions gratuites 3 juillet : Fumaison Groix renoue avec la tradition
Accueil > Actualités de la mer > La France interdit le maïs génétiquement modifié MON 810

La France interdit le maïs génétiquement modifié MON 810

Dernière mise à jour le jeudi 20 mars 2014

Article paru
sur le site "Libération" - mars 2014
Visualiser l’article original


Une loi, examinée le 10 avril à l’Assemblée, devra confirmer cette décision prise dans l’urgence en raison de l’imminence des semis.

Le ministère de l’Agriculture a interdit par un arrêté publié, samedi, au Journal officiel la commercialisation, l’utilisation et la culture du maïs génétiquement modifié MON 810, produit par le groupe américain Monsanto. « La commercialisation, l’utilisation et la culture des variétés de semences de maïs issues de la lignée de maïs génétiquement modifié MON 810 […] sont interdites sur le territoire national jusqu’à l’adoption […] d’une décision définitive » et des mesures communautaires, stipule l’arrêté.

Une proposition de loi interdisant la culture du maïs transgénique en France doit être débattue le 10 avril à l’Assemblée, mais le ministère de l’Agriculture a considéré qu’il y avait urgence, « eu égard à la proximité du début de la période de semis » à établir une interdiction d’ici là. L’arrêté estime que « le principe de précaution justifie l’adoption de mesures restrictives ».

« Au vu de données scientifiques fiables et de résultats très récents de la recherche internationale, la mise en culture de variétés de semences de maïs MON 810 sans mesures de gestion adéquates présenterait des risques graves pour l’environnement ainsi qu’un danger de propagation d’organismes nuisibles devenus résistants », indique le texte.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP