22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie
Accueil > Actualités de la mer > Acidification : menace sur la santé des océans

Acidification : menace sur la santé des océans

Dernière mise à jour le lundi 2 décembre 2013

Article paru
sur le site "Figaro nautisme" - 28 Novembre 2013
Visualiser l’article original


Le phénomène d’acidification des océans est aujourd’hui l’un des effets les plus préoccupants du changement climatique. Selon les conclusions du troisième symposium sur l’acidification des océans, présentées en marge de la conférence sur le climat de Varsovie, réduire de manière significative les émissions CO2 est la seule manière de minimiser les risques.
L’acidification des océans, qui s’effectue à un rythme inédit, a fait l’objet d’un rapport préparé par la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO, le Comité scientifique pour la recherche océanique (SCOR) et le Programme international de la géosphère-biosphère (IGBP), résumant les conclusions de 540 experts de 37 pays et dressant un état des lieux de la recherche sur le sujet. Selon ce rapport, les océans, qui absorbent près d’un quart des émissions de dioxyde de carbone rejetées par l’homme dans l’atmosphère, ont vu leur taux d’acidité augmenter de 26% depuis le début de l’ère industrielle. En tout, ce sont chaque jour 24 millions de tonnes de CO2 qui sont absorbées par les eaux marines. Si les émissions de CO2 restent inchangées, ce taux devrait augmenter de 170% d’ici 2100 par rapport aux niveaux antérieurs à l’ère industrielle. Plus l’acidité s’accentuera, et plus la capacité des océans à traiter le dioxyde de carbone émis dans l’atmosphère se réduira, diminuant par la même occasion le rôle d’atténuation que jouent les océans dans le changement climatique.

Une menace pour les écosystèmes marins

Ces phénomènes sont d’autant plus préoccupants qu’ils se conjuguent avec d’autres menaces pour les écosystèmes marins tels que le réchauffement des eaux, la surpêche et la pollution. En effets, si les herbiers marins et certains phytoplanctons semblent pourvoir résister à des taux d’acidité plus élevés, les coraux et crustacés risquent d’être beaucoup plus affectés, ce qui devrait se traduire notamment par des modifications substantielles des écosystèmes marins. En outre, si d’ici à 2100, les émissions de CO2 restent au niveau actuel, le secteur de la pêche des coquillages pourrait connaître des pertes estimées à 130 Mds$ par an. Bien que la connaissance des effets du CO2 sur le monde marin ait progressé, la science ne peut à ce jour fournir des projections fiables sur son impact environnemental. De nombreuses questions restent aujourd’hui sans réponse, notamment sur les conséquences sur les écosystèmes marins. C’est pour cela que les scientifiques appellent à la mise en place d’initiatives permettant de développer les connaissances sur l’acidification des océans, ainsi que de mécanismes internationaux capables de traiter spécifiquement de la question de l’acidification des océans afin qu’elle ne reste pas en marge des négociations sur le changement climatique.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP