15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk
Accueil > Actualités de la mer > Agroalimentaire Bourse Emploi Formation Pêche. Etel attend le premier bateau (...)

Agroalimentaire Bourse Emploi Formation Pêche. Etel attend le premier bateau vert

Dernière mise à jour le vendredi 28 novembre 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 18 Novembre 2014
Visualiser l’article original



Une naissance, un avenir vert et une seconde vie : l’Aour Lan, le premier bateau de l’armement Jégou, se présente comme un navire « zéro carbone, zéro pétrole » et devrait s’amarrer dans le port d’Etel en 2016.
Le projet est alléchant, mais la route est encore longue...
1. Une jolie histoire. Aux sources du projet, il y a la rencontre d’Alan Jégou et de Laureline Fernandez. Les deux jeunes mariés (depuis avril), qui se connaissent depuis sept ans, ont un objectif commun : créer un armement à la petite pêche totalement innovant. « Nous avons toujours été très sensibles à la préservation de notre environnement et à la sauvegarde des espaces marins. » Fouillant et explorant les couloirs de l’internet, le couple Jégou a trouvé ce qu’il attendait depuis longtemps : un projet « bateau d’avenir pour la pêche professionnelle » développé par la société Oceanward Marine Group, située en Seine-et-Marne. En juin, les premiers contacts sont pris..
. 2. Naissance d’un armement. L’Aour Lan sera le premier navire de pêche de l’armement Jégou (livraison espérée fin 2015) qui pourrait être le premier basé sur un comportement orienté « développement durable » et adoptant une démarche écologique à faible impact environnemental.
3. « Naviguer plus vert pour une mer plus bleue ». L’Aour Lan sera un bateau à étrave inversée, construit en aluminium et, donc, entièrement recyclable en fin de vie. Il sera équipé d’un concept innovant de propulsion hybride électrique optimisée, utilisant des groupes électrogènes fonctionnant aux biocarburants. L’utilisation des biocarburants à 100 % devrait permettre de faire passer en émission zéro carbone. « Cet armement sera 30 % plus rentable qu’un armement conventionnel », annonce Patrick d’Hueppe, président d’Oceanward Marine Group. Il s’agira du « premier navire au monde à produire des crédits carbone dans le cadre de la compensation carbone volontaire ».
4. Etel reverdit aussi....

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP