21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Algolesko. Première récolte

Algolesko. Première récolte

Dernière mise à jour le mercredi 7 mai 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 07 Mai 2014
Visualiser l’article original



L’entreprise Algolesko, qui détient la plus grande surface de production d’algues en France, réalisera sa première récolte, la semaine prochaine sur son site au large de Loctudy et Lesconil (29).
« Avec la tempête et les passages de bateaux, nous n’aurons que la moitié des 100.000 tonnes attendues », estimait hier Philippe Legorjus, l’un des trois associés fondateurs de l’entreprise. La qualité des prélèvements est très satisfaisante pour cette mise en culture expérimentale sur 50 des 150 hectares que possède Algolesko en pays Bigouden.

Un marché d’avenir

Les exploitants recevaient hier le vice-président du conseil régional, Pierre Karleskind et le conseiller régional Nicolas Morvan. Et tout en défendant le plan régional Breizh’Alg, Pierre Karleskind a évoqué « un objectif repère de 100.000 hectares en Bretagne d’ici à 2017 ». Il faut dire que le secteur a de l’avenir. Sur le port de Lesconil, Algolesko a déjà créé six emplois, le double en comptant les saisonniers qui travailleront pendant la récolte. Et l’entreprise ne devrait avoir aucun mal à vendre sa production. Rien qu’en France, 180.000 tonnes d’algues sont consommées chaque année... Et si cette première récolte est entièrement destinée à l’alimentaire, Algolesko compte diversifier son réseau d’acheteurs, jusqu’en Chine.

Blocage à Moëlan-sur-Mer

D’ici à trois ans, l’entreprise ambitionne de produire 5.000 à 7.000 tonnes d’algues comestibles. C’est dans cette optique que les exploitants projettent d’acquérir une concession de 300 hectares au large de Moëlan-sur-Mer. Mais l’opération reste en suspend. « Certains nous y accusent de dénaturer le paysage maritime », commente Philippe Legorjus. Les dirigeants d’Algolesko ont annoncé qu’ils ne se rendraient pas à la prochaine réunion publique, qui aura lieu à Moëlan-sur-Mer le 12 mai prochain.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP