12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne
Accueil > Actualités de la mer > Algolesko. Première récolte

Algolesko. Première récolte

Dernière mise à jour le mercredi 7 mai 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 07 Mai 2014
Visualiser l’article original



L’entreprise Algolesko, qui détient la plus grande surface de production d’algues en France, réalisera sa première récolte, la semaine prochaine sur son site au large de Loctudy et Lesconil (29).
« Avec la tempête et les passages de bateaux, nous n’aurons que la moitié des 100.000 tonnes attendues », estimait hier Philippe Legorjus, l’un des trois associés fondateurs de l’entreprise. La qualité des prélèvements est très satisfaisante pour cette mise en culture expérimentale sur 50 des 150 hectares que possède Algolesko en pays Bigouden.

Un marché d’avenir

Les exploitants recevaient hier le vice-président du conseil régional, Pierre Karleskind et le conseiller régional Nicolas Morvan. Et tout en défendant le plan régional Breizh’Alg, Pierre Karleskind a évoqué « un objectif repère de 100.000 hectares en Bretagne d’ici à 2017 ». Il faut dire que le secteur a de l’avenir. Sur le port de Lesconil, Algolesko a déjà créé six emplois, le double en comptant les saisonniers qui travailleront pendant la récolte. Et l’entreprise ne devrait avoir aucun mal à vendre sa production. Rien qu’en France, 180.000 tonnes d’algues sont consommées chaque année... Et si cette première récolte est entièrement destinée à l’alimentaire, Algolesko compte diversifier son réseau d’acheteurs, jusqu’en Chine.

Blocage à Moëlan-sur-Mer

D’ici à trois ans, l’entreprise ambitionne de produire 5.000 à 7.000 tonnes d’algues comestibles. C’est dans cette optique que les exploitants projettent d’acquérir une concession de 300 hectares au large de Moëlan-sur-Mer. Mais l’opération reste en suspend. « Certains nous y accusent de dénaturer le paysage maritime », commente Philippe Legorjus. Les dirigeants d’Algolesko ont annoncé qu’ils ne se rendraient pas à la prochaine réunion publique, qui aura lieu à Moëlan-sur-Mer le 12 mai prochain.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP