25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Algopak invente le matériau Plastique ( sans petrole ) à base d’algues (...)

Algopak invente le matériau Plastique ( sans petrole ) à base d’algues !

Dernière mise à jour le vendredi 30 août 2013

Article paru
sur le site "Les échos" - 28 mai 2013
Visualiser l’article original


Les Echos n° 21444 du 28 Mai 2013 • page 23

Le plastique à base de pétrole banni des emballages et autres présentoirs, c’est le défi relevé par la jeune société Algopack. Installée dans les espaces de la pépinière d’entreprises de Saint-Malo en Ille-et-Vilaine, elle a d’abord créé une matière première constituée à 50 % d’algues marines. Elle vient de passer à un second stade en inventant un plastique composé à 100 % d’algues brunes marines récoltées au large de la Bretagne. Les applications du matériau protégé par trois brevets vont de l’emballage aux panneaux publicitaires, en passant par la téléphonie. Algopack, qui fabrique une partie de ses produits et fait aussi appel à des sous-traitants, présente une capacité de production annuelle de 2.500 tonnes de granules plastiques garanties sans aucune présence de matière à base de pétrole ni autre substance chimique. « Nous évaluons la demande de bioplastiques à 50.000 tonnes par an », affirme Rémy Lucas, président de l’entreprise. Des groupes internationaux commencent à s’y intéresser, alors que l’entreprise n’a débuté la commercialisation qu’il y a quelques mois. Pour financer sa croissance, elle a fait appel à Armor Développement, entré de façon minoritaire dans son capital. La région Bretagne soutient l’initiative et va faire réaliser avec son biomatériau l’ensemble des panneaux nécessaires à sa signalétique. Seul problème, les plastiques bio d’Algopack sont encore de 10 à 20 % plus chers que les produits traditionnels.
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP