Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Algues vertes. Le combat sans fin

Algues vertes. Le combat sans fin

Dernière mise à jour le mardi 30 avril 2019

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 29 Avril 2019
Visualiser l’article original


Un ramassage en tonnes historiquement bas mais des teneurs en nitrate dans les cours d’eau légèrement en hausse. C’est le bilan du plan algues vertes pour l’année 2018.

La bataille contre les algues vertes en Bretagne, c’est un peu le mythe de Sisyphe. Depuis 2009, État, Région et acteurs de l’environnement et de l’agriculture suent sang et eau pour lutter contre leur prolifération. Mais comme la tâche interminable dans l’histoire du rocher qui redescend de la montagne, il faut se remettre au travail chaque année. « On n’a pas le droit de relâcher », insiste Thierry Burlot, vice-président à l’écologie au Conseil régional de Bretagne.

Chaque année, c’est une dizaine de millions d’euros, partagés entre l’État, la Région et l’Agence de l’eau, qui sont consacrés à ce combat. Huit baies bretonnes sont particulièrement concernées par ce phénomène, amplifié par la teneur de nitrates dans les eaux rejetées en mer. Et la baie de Saint-Brieuc, qui concentre 10 % de la production agricole régionale avec 1 200 agriculteurs, est la plus touchée. Avec une « saison » qui a commencé puisque des algues ont déjà été ramassées la semaine dernière. Un dossier qui ressemble à un vrai casse-tête pour les autorités. « C’est un phénomène extrêmement complexe. On n’est pas au bout de la connaissance scientifique », fait valoir la préfète de Bretagne Michèle Kirry. Fréquence des tempêtes hivernales, météorologie, débits des cours d’eau… Autant d’éléments qui peuvent faire varier la quantité d’algues vertes d’une année à l’autre.

Trouver un modèle économique viable

Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP