Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Les espèces > Coquillages > Amande commune d’Europe (Amande de mer)

Amande commune d’Europe (Amande de mer)

Glycymeris glycymeris

Dernière mise à jour le vendredi 28 juin 2019



Amande de mer www.manger-la-mer.org
.

Nom usuel amande marbrée
Noms régionaux amande de mer, vovan
Nom en anglais dog-cockle
France
Amande de mer
Royaume-Uni
Dog cockle
Allemagne
Glatte Arche
Italie
Pie d’asino
Espagne
Almendra de mar
Portugal
Castanjola-do-mat
Taille commune relevée 4 à 6 cm
Taille maximale à l’âge adulte 8 cm
Poids maximum relevé
Maturité sexuelle
Durée de vie maximale relevée
Profondeur habituelle de -1 à -80 m
Sédentaire
Pélagique à l’état de larve
Habitudes alimentaire Bactéries, diatomées, œufs d’invertébrés
Etat de la ressource évaluée
Pêche autorisée ou interdite  :
du 1er mai au 31 août

Pêche à pied et de loisir
Réglementation mise à disposition par le Ministère de L’Écologie, du Développement et de l’Énergie
- voir ici l’intégralité de l’arrêté du 26/10/2012 consolidé au 23/02/2013


.

Taille minimale de prise Périodes de fermeture Nbre prises/pers/jour
4 cm
du 1er mai au 31 août
100 ou 3kg

.

RAPPEL pêche de loisir : La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite


Conseils de conservation :

- l’amande se conserve relativement bien, elle est moins sensible aux températures supérieures à 10 ° que beaucoup d’autres coquillages.

- néanmoins, une fois revenu à la maison, vous devez impérativement la mettre dans le bac à légumes de votre réfrigérateur.


Notes et Commentaires :

- ce coquillage n’est pas mauvais au goût mais sa chair est assez dure, personnellement je n’ai jamais trouvé de recettes susceptibles de l’améliorer.
- il n’est pas rare de trouver des petits crabes dans l’amande de mer (crabe Pinnothères comparable à celui que l’on trouve dans les moules Pinnothère lisum)
.
- ce coquillage est généralement originaire du golfe normando-breton ou de la Mer d’Iroise (Cf J.C. Quéro Les fruits de la mer pge 96).
- on ne le trouve pas partout sur les étals, par contre on le trouve trop souvent dans les coquillages farcis congelés notamment sous l’appellation "palourdes farcies".


Bibliographie et Liens :

Jean-Claude Quéro et Jean-Jacques Vayne
Fruits de la mer et plantes marines des pêches françaises
Editions Delachaux et Niestlé Ifremer


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP