12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne
Accueil > Actualités de la mer > Anchois. Mouvement d’humeur au port de pêche de Lorient

Anchois. Mouvement d’humeur au port de pêche de Lorient

Dernière mise à jour le samedi 28 septembre 2013

Article paru
sur le site "OuestFrance" - 25 septembre 2013
Visualiser l’article original


Ouest-France / Bretagne / Lamballe / Au fil de l’info
La Turballe
Anchois. Mouvement d’humeur au port de pêche de Lorient
Économie mercredi 25 septembre 2013

Thierry Flahat, patron du P’tit-Jul II, a déjà pêché son quota de 35 t d’anchois.

Thierry Flahat, patron du P’tit-Jul II, a déjà pêché son quota de 35 t d’anchois.

Ouest-France

Pas d’anchois hier midi sur les quais du port de pêche de Lorient (Morbihan). Pour protester contre la faiblesse des quotas de pêche et leur répartition, les onze navires lorientais sont revenus les filets vides.

Interdit de vente

« J’étais en mer quand j’ai appris que Pêcheurs de Bretagne m’avait interdit de vente parce que j’avais atteint mes quotas » raconte Thierry Flahat, patron du P’tit-Jul II. « J’ai appelé les collègues et tout le monde est rentré au port par solidarité sans avoir pêché d’anchois »

Quotas atteints

Cette année, les quotas de pêche d’anchois sont en baisse. L’organisation de producteurs Pêcheurs de Bretagne, regroupant les professionnels de Lorient et La Turballe (Loire Atlantique) est autorisée à pêcher 2 407 t d’anchois contre 2 767 t l’an dernier.

À Lorient, pour les 11 navires concernés, les quotas varient de 26 t à 55 t. Le P’tit-Jul II pouvait par exemple pêcher 35 tonnes d’anchois cette saison.

« Les quotas par bateaux sont déterminés à la tête du client », se plaint Thierry Flahat. « On voudrait que cela soit pour tout le monde pareil. »

Pas de marge de manœuvre

L’organisation de producteurs Pêcheurs de Bretagne avoue son impuissance. « En temps de pénurie, il n’y en a jamais assez pour tout le monde », déclare Yves Foezon, le directeur adjoint. « Si on avait de la marge avec les quotas, on pourrait s’adapter mais ce n’est pas le cas. »

De son côté, le comité départemental des pêcheurs du Morbihan demande de revoir les quotas à la hausse pour qu’ils soient « en adéquation avec une ressource abondante ».

Une position que ne partage pas complètement l’Ifremer : « Cette année, la biomasse est importante, mais moins que l’an passé. Le total admissible de capture est donc un peu moins élevé qu’en 2012. »

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP