13 décembre : Coquilles. À bord de l’Eter Vag12 décembre : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 190011 décembre : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ans10 décembre : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique 8 décembre : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault 7 décembre : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes 6 décembre : #AlertePollution 5 décembre : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques 4 décembre : Saint-Philibert. Des plages envahies par des algues rouges 3 décembre : Dauphins. Les pélagiques font du bruit pour les sauver2 décembre : Grands fonds. Un labo commun entre Brest et la Chine 1er décembre : Bar. Les ligneurs craignent la fermeture de la pêche 30 novembre : Hx², la future voiture solaire à usage urbain d’Eco Solar Breizh29 novembre : Algues. L’or vert de la Bretagne28 novembre : Il est crucial de protéger la haute mer pour nous protéger27 novembre : Une bactérie mangeuse de CO2 découverte dans l’océan Pacifique26 novembre : Une chercheuse propose des solutions simples pour sauver les abeilles24 novembre : Ver marin. Visitez l’élevage qui révolutionne la greffe23 novembre : Des produits de la mer pour des gourmands pressés22 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires
Accueil > Recettes > Matériel utile > Appareil de mise sous vide

Appareil de mise sous vide

Foodsaver

Dernière mise à jour le vendredi 5 janvier 2018

C’est un appareil dont j’ai ignoré l’existence pendant bien longtemps mais qui fait partie désormais de l’électroménager dont je me sers pratiquement tous les jours !



Foodsaver mise sous vide des aliments

Voilà un appareil réellement commode pour conserver les produits alimentaires frais plus longtemps ou pour congeler les produits frais d’une manière quasi professionnelle !

Personnellement, j’ai choisi un FoodSaver, parce qu’il paraît costaud, et que ses consommables sont de bonne qualité à un prix raisonnable.

Sans être donné, son prix n’est pas non plus exorbitant, moins de 150 € pour un appareil robuste et facile d’emploi.
Néanmoins il faut se rappeler que le coût des consommables n’est pas négligeable et donc il faut s’en servir à bon escient.

Un détail d’importance :
cet appareil est stockable en position verticale, on peut ainsi l’avoir à portée de main, au lieu de devoir le remiser dans un placard.

Ce que je mets sous vide :

- les filets de poisson,
- les dos de poisson,
- les coquilles st Jacques fraîches et/ou destinées à la congélation,
- les préparations de coquillages farcis,
- des herbes aromatiques,
- des légumes frais à utiliser dans les 8 à 10 jours
- des légumes frais destinés à la congélation,
- des poissons entiers,
- des plats préparés,
- des volailles en morceaux,
- des viandes.

Ce que je mets en sac, mais pas sous vide :

- des langoustines cuites qui ne perdent plus leur goût au réfrigérateur ! (24h)
- des viandes à travailler dans les 2 à 3 jours,
- un poisson pour le surlendemain.


Durée de conservation, une fois mis sous vide :
Ingrédients frais pendant congélation durée maximale
Coquilles St Jacques pecten maximus sans coquille 8 jours 9 mois
les filets de poisson 7 jours 12 mois
les dos de poisson 7 jours 9 mois
Des poissons entiers
Queue de Lotte 7 jours 12 mois
rougets vidés, écaillés 7 jours 3 mois
Moules ouvertes au premier bouillon,décortiquées dans leur jus 4 jours 6mois
Praires ouvertes farcies (prêtes à être cuites) 4 jours 9 mois
Palourdes dans leur jus de cuisson (double sac) 4 jours 6 mois
Intérieur de carcasse d’araignée 6 mois
Légumes frais 8/10 jours 12 mois
Légumes cuits 12 mois
Légumes du soleil 12 mois
Haricots blancs coco de Paimpol 12/18 mois
Des viandes rouges crues 12 mois
des plats cuits de viandes rouges 12 mois
des abats cuits 9 mois
des volailles crues 12 mois
des magrets de canards 12 mois
des gousses de vanille 12 mois
du safran en poudre ou en pistils 12 mois
des cèpes déshydratés 24 mois

Remarques :

Il est probable que ces listes s’allongeront au fur et à mesure de mes expériences personnelles, mais il faut savoir que l’on a aussi quelques échecs, comme par exemple :
- Les poivrons épluchés qui perdent tout leur intérêt à la congélation même courte.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP