21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc
Accueil > La Mer (Métiers / Loisirs) > Métiers de la mer > Aquaculture - Algoculture (algues)

Aquaculture - Algoculture (algues)

Algues marines élevées

Dernière mise à jour le vendredi 16 août 2013


L’algoculture en France est un élevage assez récent, même s’il est probable qu’il ait déjà existé à l’époque romaine.
Aux 19ème et 20ème siècles, les algues n’étaient utilisées que comme amendement ou pour extraire de l’iode.



Les végétaux marins à vocation alimentaire :

La découverte en Corée, dans les tertres funéraires de Kiong-Ju, de fragments de
"chrysobiontes" du type "hizikia" et "undaria", au milieu de restes de repas fossilisés
datant de 10.000 ans, conduit à penser que ces plantes furent d’abord utilisées comme aliments.

Cette pratique s’est principalement poursuivie et développée au cours des millénaires dans les communautés asiatiques où le végétal marin fait partie de la ration alimentaire quotidienne.

On évalue entre 4 et 8 g par jour la quantité consommée par personne au Japon
et en Corée
 ; entre 7 et 10 g en Chine, soit une augmentation de 15 % par rapport à 1970 malgré une hausse importante des prix de détail.

- les habitants des Philippines sont friands des salades réalisées avec le "chlorobionte caulerpa lentillifera" (appelé aussi "raisin de mer") dont les ramifications courtes, globuleuses et dorées font penser à des petits grains de raisins mûris au soleil.

- les Indonésiens n’hésitent plus à introduire dans leur cuisine des fragments d’eucheuma denticulatum qui augmentent l’onctuosité des sauces.

- au Viêt-Nam, à Taïwan, en Thaïlande, le recours à des jeunes frondes rouges de "gracilaria" et de "porphyra", associées à du poisson et du riz, est de plus en plus fréquent.

- en Australie, le rôti d’agneau peut être servi avec des frondes d’eisenia frites.

- en Nouvelle-Zélande, eisenia est remplacé par de jeunes frondes de "macrocystis" et de "porphyra" roussies dans une cuillerée de beurre à la noisette.

Il n’est donc pas étonnant qu’en France nous nous intéressions de plus en plus aux algues dans un but alimentaire.

Témoin en Bretagne, Pierrick Leroux qui forme les consommateurs, sur le terrain, à cueillir et à cuisiner les algues pour elles-mêmes ou avec d’autres produits de la mer mais aussi de la terre ; l’algue devient légume !


Les algues : aliments d’élevage marin

- depuis peu des éleveurs de coquillages s’intéressent aussi à plusieurs sortes d’algues de nos côtes, tout particulièrement pour les donner à brouter à leurs animaux d’élevages, ormeaux notamment.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP