23 novembre : Pêche électrique : une pratique brutale pour l’environnement23 novembre : L’Europe ouvre la voie à la très décriée pêche électrique22 novembre : Météo. Fort coup de vent attendu en fin de journée sur la pointe de la Bretagne21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer
Accueil > Actualités de la mer > Arcachon : l’étrange épidémie qui menace les huîtres

Arcachon : l’étrange épidémie qui menace les huîtres

Dernière mise à jour le lundi 29 juillet 2013

Article paru
sur le site "La dépêche" - 29 Juillet 2013
Visualiser l’article original


Les huîtres du Bassin d’Arcachon sont victimes depuis quelques semaines d’une surmortalité anormale. Les ostréiculteurs craignent une pénurie. La météo pourrait être à l’origine du phénomène. Mais pas seulement.

Une crise inédite touche les ostréiculteurs du Bassin d’Arcachon. Les premiers signes sont apparus depuis le début de l’été, mais se confirment malheureusement de jour en jour : les huîtres connaissent une surmortalité anormale, qui atteint maintenant jusqu’à 80 % des coquillages commercialisables pour certaines entreprises !

« Le constat le plus flagrant est sur les huîtres nées en écloserie. En mer, ce sont les seules à être affectées. Leur taux de mortalité est énorme. Mais dans les bassins d’affinage, celles nées en milieu naturel sont aussi touchées » constate Olivier Laban, président du Comité régional des ostréiculteurs. Cette nouvelle crise frappe la profession au plus mauvais moment, après déjà plusieurs années de mortalité des jeunes huîtres. Ce sont maintenant celles qui auraient pu être dégustées cet été ou cet hiver qui sont atteintes.
Demande d’étude épidémiologique

« Certains professionnels sont obligés de réguler leurs ventes et risquent la pénurie », constate amèrement Olivier Laban. « Si nous avions été en période d’abondance de stocks, cela aurait pu contribuer à réguler le marché. Mais nous avions déjà peu de production à cause des mortalités des naissains et des juvéniles des années antérieures. Les prix ont déjà augmenté à cause de cela. Il sera difficile d’aller au-delà et donc de compenser ces pertes quantitatives » s’alarme-t-il.

« En temps que vice-président du Comité National de la Conchyliculture, je rencontre lundi la directrice de l’IFREMER (1) et le directeur de la DGAL (2). Je vais demander une étude épidémiologique sur ces huîtres d’écloserie », affirme l’ostréiculteur girondin. « Ce sont des huîtres que nous achetons très cher, que nous travaillons pendant deux ans, et qui ont une mortalité de 80 % au moment de la commercialisation ! L’addition commence à être salée » s’emporte-t-il. Il indique également avoir convoqué les écloseurs à la rentrée de septembre.

La question de la cause de cette surmortalité est en effet ouverte. Les six premiers mois de 2013 à la pluviométrie exceptionnelle, suivis d’un choc thermique depuis début juillet jouent probablement. « La surabondance d’eau de pluie a provoqué une désalinisation de l’eau du Bassin, dont le taux de salinité est le plus faible depuis 11 ans » analyse Olivier Laban.

Les huîtres fragilisées par ce premier phénomène auraient alors eu du mal à supporter le réchauffement brutal de l’eau. Mais le Bassin d’Arcachon n’est pas le seul touché. « Bouzigues, la Bretagne, la Normandie ou Marennes connaissent le même problème. Il faut que l’on sache ce qui se passe avec ces huîtres d’écloserie » insiste-t-il.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP