23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !
Accueil > Actualités de la mer > Baie de Lannion. L’extraction de sable reste suspendue [Rapport]

Baie de Lannion. L’extraction de sable reste suspendue [Rapport]

Dernière mise à jour le vendredi 18 novembre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 08 Novembre 2016
Visualiser l’article original


L’extraction de sable en baie de Lannion ne reprendra pas dans l’immédiat. Suspendue à la mi-septembre sur décision de la compagnie exploitante, après les deux premiers prélèvements, elle le reste, mais cette fois à la demande de l’Etat.

Cette décision a été annoncée ce mardi matin, lors de la réunion de la commission de suivi présidée par les préfets des Côtes-d’Armor et du Finistère. "Compte tenu des manifestations qui ont suivi ces extractions et du climat de tension qui demeure, l’Etat a décidé, par souci d’apaisement, de ne pas octroyer de nouvel arrêté d’exploitation tant que le recours au fond sur le décret n’aura pas été jugé par le Conseil d’Etat", ont écrit les préfets dans un communiqué.

L’exploitation est soumise à une autorisation annuelle, qui arrivera à échéance au début du mois de décembre. Ce mercredi, le Conseil d’Etat examinera les requêtes des collectivités territoriales et des associations qui demandent l’annulation du décret de septembre 2015 qui accorde la concession de sable coquillier à la Compagnie armoricaine de navigation (Can), filiale du groupe Roullier. Sa décision doit être rendue dans le mois qui suivra.

.../...

Lire l’article complet …



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP