20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > Baie de Somme : des phoques sèment la zizanie

Baie de Somme : des phoques sèment la zizanie

Dernière mise à jour le mercredi 7 août 2013

Article paru
sur le site "Le Parisien" - 01 Août 2013
Visualiser l’article original


Plus les années passent, plus les pêcheurs ont du mal à cohabiter avec la colonie de phoques qui a élu domicile en baie de Somme et sur la Côte d’Opale. Il y en aurait près de 600. Rien qu’en baie de Somme, il y aurait 370 veaux marins et 105 phoques gris. Leur nombre est en léger repli cette année, même si 58 veaux marins sont nés.
Commençant à être à l’étroit en Picardie, la colonie migre vers le nord. S’alimentant de plus en plus en poissons, elle gênerait les pêcheurs.

A Etaples (Pas-de-Calais), Fabrice Gosselin est le fondateur d’un collectif contre la prolifération des phoques : « Le gisement de soles a diminué de 15% en deux ans », déclare-t-il à l’AFP. Ils sont accusés de manger 4 kg de poissons plats par jour. « Ils n’en consomment que 2 kg », rétorque Laetitia Dupuis, responsable chez Picardie Nature d’un programme d’étude et de protection des phoques. Le collectif réclame un quota et le déplacement des animaux. Une solution qui serait sans doute inefficace car les phoques reviendraient rapidement. Une régulation par abattage est aussi préconisée.

Brigitte Bardot mobilisée

Mais Brigitte Bardot est montée au créneau en parlant de « connerie, lâcheté et cruauté humaine. Tant que je vivrai, personne ne touchera aux phoques de France. » Le collectif devrait être reçu en septembre à la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal).

Après la Première Guerre mondiale, en baie de Somme, la chasse intensive aux phoques a eu raison de l’espèce. « Tout est bon dans un phoque », disait-on. Protégés, les phoques ont commencé à réapparaître au milieu des années 1980. Depuis leur nombre augmente. Les bancs de sable permettent aux veaux marins d’allaiter leurs bébés en toute quiétude. Mais la présence des phoques gris, qui ont besoin des rochers pour abriter leurs bébés naissant avec une fourrure, reste un mystère.

Dans la baie, les phoques sont devenus un emblème touristique. Les pêcheurs sont moins virulents que sur la Côte d’Opale.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP