26 mai : Les produits de la mer décidément bons pour le coeur !25 mai : Sept ans d’étude pour une première mondiale 24 mai : acidification des océans. L’Ifremer à la pointe23 mai : Grâce au super ordinateur il traque la crépidule en rade de Brest22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?
Accueil > Actualités de la mer > Baie de Somme : des phoques sèment la zizanie

Baie de Somme : des phoques sèment la zizanie

Dernière mise à jour le mercredi 7 août 2013

Article paru
sur le site "Le Parisien" - 01 Août 2013
Visualiser l’article original


Plus les années passent, plus les pêcheurs ont du mal à cohabiter avec la colonie de phoques qui a élu domicile en baie de Somme et sur la Côte d’Opale. Il y en aurait près de 600. Rien qu’en baie de Somme, il y aurait 370 veaux marins et 105 phoques gris. Leur nombre est en léger repli cette année, même si 58 veaux marins sont nés.
Commençant à être à l’étroit en Picardie, la colonie migre vers le nord. S’alimentant de plus en plus en poissons, elle gênerait les pêcheurs.

A Etaples (Pas-de-Calais), Fabrice Gosselin est le fondateur d’un collectif contre la prolifération des phoques : « Le gisement de soles a diminué de 15% en deux ans », déclare-t-il à l’AFP. Ils sont accusés de manger 4 kg de poissons plats par jour. « Ils n’en consomment que 2 kg », rétorque Laetitia Dupuis, responsable chez Picardie Nature d’un programme d’étude et de protection des phoques. Le collectif réclame un quota et le déplacement des animaux. Une solution qui serait sans doute inefficace car les phoques reviendraient rapidement. Une régulation par abattage est aussi préconisée.

Brigitte Bardot mobilisée

Mais Brigitte Bardot est montée au créneau en parlant de « connerie, lâcheté et cruauté humaine. Tant que je vivrai, personne ne touchera aux phoques de France. » Le collectif devrait être reçu en septembre à la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal).

Après la Première Guerre mondiale, en baie de Somme, la chasse intensive aux phoques a eu raison de l’espèce. « Tout est bon dans un phoque », disait-on. Protégés, les phoques ont commencé à réapparaître au milieu des années 1980. Depuis leur nombre augmente. Les bancs de sable permettent aux veaux marins d’allaiter leurs bébés en toute quiétude. Mais la présence des phoques gris, qui ont besoin des rochers pour abriter leurs bébés naissant avec une fourrure, reste un mystère.

Dans la baie, les phoques sont devenus un emblème touristique. Les pêcheurs sont moins virulents que sur la Côte d’Opale.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP