20 février : Algues vertes. "L’Etat et les élus ont encore failli" 19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension
Accueil > Actualités de la mer > Bar. La position du porte-parole des ligneurs

Bar. La position du porte-parole des ligneurs

Dernière mise à jour le lundi 22 janvier 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 20 Janvier 2018
Visualiser l’article original


Ken Kawahara, secrétaire de l’association des ligneurs de la Pointe de Bretagne, a souhaité préciser sa position quant à la pêche au bar au large et la situation des ligneurs.
« Alors qu’il n’était pas rare de pêcher entre cinq et six tonnes de bars de ligne, il y a dix ans, certains ligneurs ne parviennent pas à dépasser une tonne par an », résume-t-il. « Heureusement, tous les ligneurs n’en sont pas encore réduits à de tels tonnages, et cela dépend de la zone de pêche. Au nord du 48e parallèle, les tonnages ont, en effet, chuté drastiquement et beaucoup de ligneurs tournent entre 500 kg et deux tonnes maximum environ.
Au sud du 48e, la situation est un peu meilleure, mais cela dépend vraiment des zones. La Pointe Bretagne est à la peine, notamment les ligneurs d’Audierne. Cependant, les meilleurs ligneurs de cette zone sont au-dessus d’une tonne par an, fort heureusement, sinon ils seraient en faillite immédiatement.
En fait, là où il y a 10 ? 20 ans, les ligneurs faisaient un tonnage moyen de plus de sept-huit tonnes par bateau et par marin, plus aucun d’entre eux n’est capable de faire cela aujourd’hui ».
Concernant la pêche en hiver, « ce qui est surtout préjudiciable pour la ressource, c’est de capturer le bar de façon massive sur les frayères et lorsqu’il se regroupe avant de les rejoindre.

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP