13 décembre : Coquilles. À bord de l’Eter Vag12 décembre : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 190011 décembre : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ans10 décembre : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique 8 décembre : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault 7 décembre : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes 6 décembre : #AlertePollution 5 décembre : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques 4 décembre : Saint-Philibert. Des plages envahies par des algues rouges 3 décembre : Dauphins. Les pélagiques font du bruit pour les sauver2 décembre : Grands fonds. Un labo commun entre Brest et la Chine 1er décembre : Bar. Les ligneurs craignent la fermeture de la pêche 30 novembre : Hx², la future voiture solaire à usage urbain d’Eco Solar Breizh29 novembre : Algues. L’or vert de la Bretagne28 novembre : Il est crucial de protéger la haute mer pour nous protéger27 novembre : Une bactérie mangeuse de CO2 découverte dans l’océan Pacifique26 novembre : Une chercheuse propose des solutions simples pour sauver les abeilles24 novembre : Ver marin. Visitez l’élevage qui révolutionne la greffe23 novembre : Des produits de la mer pour des gourmands pressés22 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante !
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Bigorneaux - Cuisson

Bigorneaux - Cuisson

Dernière mise à jour le dimanche 9 juillet 2017



Les bigorneaux peuvent rentrer dans la composition du plateau de fruits de mer.


Comment les consommer ?

Les bigorneaux sont toujours mangés cuits, du moins à ma connaissance !

Il existe plusieurs recettes pour les cuire, mais je vous livre ma manière, celle qui, sans faillir, assure une bonne cuisson, un bon goût, et l’assurance de pouvoir les retirer facilement de leurs coquilles.

Pour un apéritif, par exemple, on compte 175 g de bigorneaux vivants par personne.


Faut-il les laver ?

- Si vous avez ramassé vos bigorneaux vous-mêmes, et n’avez pas pensé à les laver plusieurs fois dans l’eau de mer, je répondrais oui.

- Par contre ceux vendus par vos poissonniers ont presque toujours séjourné dans un vivier, et donc il est en principe inutile de les relaver.


Comment les assaisonner ?

Là les goûts divergent mais, pour moi, dans une casserole dont le volume sera au moins le double de celui des bigorneaux, je place :
- une ou deux feuilles de laurier frais,
- 3 cuillerées à soupe bien pleines de gros sel de mer sur le laurier,
- et trois tours de moulin de poivre noir.


Méthode de cuisson :

Il est impératif de suivre strictement la méthode :
- Mettez l’assaisonnement dans le fond de la casserole
- Ajoutez les bigorneaux en les étalant le plus possible
- Couvrez-les d’eau froide en dépassant de 1 cm environ le bigorneau le plus haut.
- Placez votre casserole sur la source de chaleur sur feu fort (l’induction est très commode pour ce genre de cuisson) mais durant 40 ans je n’ai eu que du gaz !
- Remuez deux ou trois fois.
- Attendez le premier bouillon, et comptez très exactement 2 minutes 45.

encore 2minutes45
- Egouttez immédiatement et servez.

Les bigorneaux chauds ou tièdes sont bien meilleurs que froids !


Avec quoi manger les bigorneaux ?

Seuls ou sur du pain beurré, d’autres encore les mangent avec de la mayonnaise mais, pour moi, c’est gâcher le goût fin des bigorneaux !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP