20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français 6 septembre : Pêche au bar. L’interdiction levée pour les pêcheurs amateurs
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Bigorneaux - Cuisson

Bigorneaux - Cuisson

Dernière mise à jour le dimanche 9 juillet 2017



Les bigorneaux peuvent rentrer dans la composition du plateau de fruits de mer.


Comment les consommer ?

Les bigorneaux sont toujours mangés cuits, du moins à ma connaissance !

Il existe plusieurs recettes pour les cuire, mais je vous livre ma manière, celle qui, sans faillir, assure une bonne cuisson, un bon goût, et l’assurance de pouvoir les retirer facilement de leurs coquilles.

Pour un apéritif, par exemple, on compte 175 g de bigorneaux vivants par personne.


Faut-il les laver ?

- Si vous avez ramassé vos bigorneaux vous-mêmes, et n’avez pas pensé à les laver plusieurs fois dans l’eau de mer, je répondrais oui.

- Par contre ceux vendus par vos poissonniers ont presque toujours séjourné dans un vivier, et donc il est en principe inutile de les relaver.


Comment les assaisonner ?

Là les goûts divergent mais, pour moi, dans une casserole dont le volume sera au moins le double de celui des bigorneaux, je place :
- une ou deux feuilles de laurier frais,
- 3 cuillerées à soupe bien pleines de gros sel de mer sur le laurier,
- et trois tours de moulin de poivre noir.


Méthode de cuisson :

Il est impératif de suivre strictement la méthode :
- Mettez l’assaisonnement dans le fond de la casserole
- Ajoutez les bigorneaux en les étalant le plus possible
- Couvrez-les d’eau froide en dépassant de 1 cm environ le bigorneau le plus haut.
- Placez votre casserole sur la source de chaleur sur feu fort (l’induction est très commode pour ce genre de cuisson) mais durant 40 ans je n’ai eu que du gaz !
- Remuez deux ou trois fois.
- Attendez le premier bouillon, et comptez très exactement 2 minutes 45.

encore 2minutes45
- Egouttez immédiatement et servez.

Les bigorneaux chauds ou tièdes sont bien meilleurs que froids !


Avec quoi manger les bigorneaux ?

Seuls ou sur du pain beurré, d’autres encore les mangent avec de la mayonnaise mais, pour moi, c’est gâcher le goût fin des bigorneaux !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP