22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Bigorneaux - Cuisson

Bigorneaux - Cuisson

Dernière mise à jour le dimanche 9 juillet 2017



Les bigorneaux peuvent rentrer dans la composition du plateau de fruits de mer.


Comment les consommer ?

Les bigorneaux sont toujours mangés cuits, du moins à ma connaissance !

Il existe plusieurs recettes pour les cuire, mais je vous livre ma manière, celle qui, sans faillir, assure une bonne cuisson, un bon goût, et l’assurance de pouvoir les retirer facilement de leurs coquilles.

Pour un apéritif, par exemple, on compte 175 g de bigorneaux vivants par personne.


Faut-il les laver ?

- Si vous avez ramassé vos bigorneaux vous-mêmes, et n’avez pas pensé à les laver plusieurs fois dans l’eau de mer, je répondrais oui.

- Par contre ceux vendus par vos poissonniers ont presque toujours séjourné dans un vivier, et donc il est en principe inutile de les relaver.


Comment les assaisonner ?

Là les goûts divergent mais, pour moi, dans une casserole dont le volume sera au moins le double de celui des bigorneaux, je place :
- une ou deux feuilles de laurier frais,
- 3 cuillerées à soupe bien pleines de gros sel de mer sur le laurier,
- et trois tours de moulin de poivre noir.


Méthode de cuisson :

Il est impératif de suivre strictement la méthode :
- Mettez l’assaisonnement dans le fond de la casserole
- Ajoutez les bigorneaux en les étalant le plus possible
- Couvrez-les d’eau froide en dépassant de 1 cm environ le bigorneau le plus haut.
- Placez votre casserole sur la source de chaleur sur feu fort (l’induction est très commode pour ce genre de cuisson) mais durant 40 ans je n’ai eu que du gaz !
- Remuez deux ou trois fois.
- Attendez le premier bouillon, et comptez très exactement 2 minutes 45.

encore 2minutes45
- Egouttez immédiatement et servez.

Les bigorneaux chauds ou tièdes sont bien meilleurs que froids !


Avec quoi manger les bigorneaux ?

Seuls ou sur du pain beurré, d’autres encore les mangent avec de la mayonnaise mais, pour moi, c’est gâcher le goût fin des bigorneaux !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP