21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie
Accueil > Actualités de la mer > Bio-UV s’attaque au nouveau marché du traitement des eaux de ballast de (...)

Bio-UV s’attaque au nouveau marché du traitement des eaux de ballast de navires

Dernière mise à jour le mercredi 31 octobre 2012

Article paru
sur le site "Les Echos" - Mercredi 24 octobre 2012
Visualiser l’article original


Spécialiste de la filtration des eaux de piscine et de SPA par rayons ultraviolets, Bio-UV se positionne sur le nouveau marché du traitement obligatoire des rejets d’eaux de ballast des navires.

Spécialiste du traitement à l’ultraviolet des eaux de piscine et de SPA, Bio-UV, à Lunel (Hérault), est bien déterminé à ne pas laisser passer l’entrée en vigueur l’année prochaine de la convention internationale BMW pour le contrôle et la gestion des eaux de ballast et sédiments des navires. Il s’agit de proposer aux armateurs une solution pour traiter le rejet à la mer des milliers de tonnes d’eau que pompent les navires pour s’équilibrer et assurer leur sécurité. Cette convention exige des plans de gestion de ces eaux de ballast, un registre de bord et des procédures pour contrôler les rejets.

« D’ici à 2020, indique Benoît Gillmann, fondateur et dirigeant de Bio-UV, environ 40.000 navires devront être équipés de systèmes de traitement, ce qui équivaut actuellement à 45 bateaux par jour. » Bio-UV a donc décidé de se positionner sur ce marché mondial estimé entre 10 et 12 milliards d’euros en fourniture de systèmes. « Entièrement modulable, notre procédé Bio-SEA s’adapte à tous les débits de 100 à 1.000 mètres cubes-heure en proposant une filtration fine. L’eau pompée et rejetée est automatiquement désinfectée par les rayons UV », vante le dirigeant.
Premiers tests concluants

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP