27 avril : Toxines. Des interdictions de pêche en rade de Brest 26 avril : Une larve dévoreuse de plastique, nouvel espoir pour l’environnement 24 avril : Océan Arctique : découverte d’une importante zone d’accumulation des déchets plastiques au nord de l’Europe19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc 13 avril : Le grand débarquement des méduses a commencé7 avril : Étoiles de mer. Draguées pour protéger les moules 4 avril : 22 % de la flore bretonne a disparu, est menacée ou quasi-menacée31 mars : Un plan européen pour "sauver" les stocks de poissons en Méditerranée29 mars : Brexit. Les pêcheurs veulent des garanties27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité
Accueil > Actualités de la mer > Biologie marine. Concarneau fait l’inventaire

Biologie marine. Concarneau fait l’inventaire

Dernière mise à jour le jeudi 3 novembre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 29 Octobre 2016
Visualiser l’article original


Depuis le début de la semaine, onze chercheurs du monde entier trient des animaux marins au Laboratoire de biologie marine de Concarneau.
Ils dressent l’inventaire précis de spécimens pêchés en Antarctique. Ce programme scientifique de haut vol, piloté par Cyril Gallut et Marc Eleaume - universitaires et chercheurs en biologie marine -, est une première mondiale.
Car, « dresser l’inventaire des spécimens vivants dans les eaux de la base Dumont d’Urville, en Terre Adélie, permet de mettre à jour la base de données du Muséum national d’histoire naturelle (MNHN).
Le travail permet aussi d’avoir un état des lieux très précis de la mégafaune benthique de cette partie du monde très préservée ».
Plusieurs campagnes de pêche

Enfin, avec cette classification unique, les deux chercheurs français obtiennent un « point zéro » de ce qui vit dans cette zone. Et « des campagnes futures permettront de mesurer l’évolution des espèces ».

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/bretagne/biologie-marine-concarneau-fait-l-inventaire-29-10-2016-11272864.php#u6aBkGhAdRoED0LI.99

.../...

Lire l’article complet …



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP