22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie
Accueil > Actualités de la mer > Bolinche on a pris en mains notre destin

Bolinche on a pris en mains notre destin

Dernière mise à jour le samedi 30 septembre 2017

Article paru sur le site " :"
- 26 Septembre 2017
Visualiser l’article original


"Il faut se souvenir du début des années 90, quand personne ne s’intéressait à notre sardine, ce poisson qui ne représentait pas grand-chose, seules des personnes comme Alain Furic y ont cru, donnant alors un élan grâce auquel nous avons grandi ».
Les propos de Patrice Pétillon, patron concarnois du bolincheur War Raog IV, illustrent l’évolution spectaculaire de la pêcherie de sardines en Bretagne sud.
Il était invité voici quelques jours à Douarnenez pour célébrer les vingt ans de l’écolabel MSC (Marine Stewardship Council), qui avait certifié la bolinche une première fois en 2010, à la stupeur de certains ligneurs et fileyeurs. Mais la certification a été renouvelée en début d’année.
Des licences pour gérer la ressource

Cette reconnaissance internationale salue le travail de l’association des bolincheurs de Bretagne, qui gère la pêcherie de manière autonome.
La sardine n’étant pas soumise à quotas, ils ont mis en place, voici déjà de nombreuses années, des licences pour permettre une meilleure gestion de la ressource.

« C’était une volonté des patrons de prendre eux-mêmes leur destin en main », rappelle Patrice Pétillon.
« Nous n’avons pas changé notre façon de travailler avec le label, il nous a ouvert certains marchés en frais et chez les industriels, mais ne fait que conforter l’organisation que nous avions déjà engagée », complète Gaétan Lappart, le patron de l’Esperantza, de Saint-Guénolé. L’organisation est revue chaque année, en s’appuyant sur les échanges avec Ifremer.

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP