20 février : Algues vertes. "L’Etat et les élus ont encore failli" 19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension
Accueil > Actualités de la mer > Bouin : Avec les écloseurs, les ostréiculteurs sortent la tête de (...)

Bouin : Avec les écloseurs, les ostréiculteurs sortent la tête de l’eau

Dernière mise à jour le vendredi 5 octobre 2012

Article paru
sur le site "Ouest-France" - mercredi 03 octobre 2012
Visualiser l’article original


La profession ostréicole va mieux. En tout cas mieux que prévu. On se souvient de la première crise de surmortalités des bébés huîtres qui avait touché non seulement les 300 professionnels du littoral vendéen et ligérien (avec la plus grosse concentration autour de la baie de Bourgneuf), mais aussi tout le littoral français (et européen).

Cette première surmortalité (50 % du cheptel naissain) était survenue en 2008 et est depuis répétitive chaque été.

Mais s’il y a eu baisse de tonnage du bivalve, son prix a augmenté, assez nettement ; sans que le consommateur ne se détourne. Les aides Calamités ont également apporté une bouffée d’oxygène aux trésoreries.

Cette première surmortalité (50 % du cheptel naissain) était survenue en 2008 et est depuis répétitive chaque été.

Mais s’il y a eu baisse de tonnage du bivalve, son prix a augmenté, assez nettement ; sans que le consommateur ne se détourne. Les aides Calamités ont également apporté une bouffée d’oxygène aux trésoreries.

Évidemment, la situation reste fragile.

Les cours ne pourront pas continuer à augmenter. Les aides ne devraient pas aller en augmentant. Et les mortalités ont, cette année, touché des huîtres juvéniles, mais aussi adultes (3 ans, l’âge pour les vendre).

Mais les écloseries ont rempli un rôle important dans la survie de la profession.

Philippe GILBERT.
Évidemment, la situation reste fragile.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP