17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas
Accueil > Actualités de la mer > Brest. Océanopolis : plongée au coeur des abysses

Brest. Océanopolis : plongée au coeur des abysses

Dernière mise à jour le mercredi 11 avril 2012

Article paru sur le site "Le Télégramme" - Lundi 09 Avril 2012
Visualiser l’article original



Brest. Océanopolis : plongée au coeur des abysses

Océanopolis invite le public à plonger dans l’univers inconnu et spectaculaire des grands fonds marins grâce à trois expositions, dont la première mondiale de l’AbyssBox, qui maintient crevettes et crabes sous pression.

Pour cette nouvelle saison, le parc de découverte des océans sort le grand jeu en présentant en première mondiale l’AbyssBox, projet mené en partenariat avec Ifremer et l’université Pierre et Marie-Curie. Les scientifiques ont conçu deux aquariums pressurisés à 180 bars, correspondant aux conditions sous-marines entre 1.700 et1.800m de profondeur. Une pression de127tonnes correspondant aupoids de trois Airbus A 320...

Trois crabes et quarante crevettes
À l’intérieur de ces boîtes en inox, de 600kg pièce, circulent 16litres d’eau de mer sans cesse renouvelés, où vivent des crabes et des crevettes collectés par les scientifiques au large des Açores. Environ 300 crevettes et onze crabes ont été ramenés à Brest. Avec une mortalité qui semble désormais stabilisée, il reste àOcéanopolis une quarantaine de crevettes, dont une femelle grainée, cequi est plutôt bon signe, et trois crabes. « C’est une première mondiale, un rêve qui était totalement inaccessible il y a seulement quelques années ».

Premières photos du coelacanthe
Mais ce rêve est très lourd et la recherche dans ce domaine a aussi un coût qui, tout compris, va flirter avec les 700.000 EUR. Pour cette exposition pérenne, installée à demeure dans le pavillon tempéré, Brest’aim a de son côté déboursé 340.000 EUR. Autre événement d’importance, l’installation dans le pavillon de la biodiversité de l’exposition de photographies de Laurent Ballesta. Ce biologiste marin, spécialisé dans l’exploration naturaliste en plongée profonde, a été le premier à réussir à photographier des coelacanthes, poisson mythique s’il en est, considéré comme le plus vieux du monde et le plus proche des vertébrés terrestres.

Laurent Ballesta et son équipe ont travaillé pendant un mois dans un canyon sous-marin, au large de l’Afrique du Sud. « En 29 jours, on a effectué 21 plongées à 120 m deprofondeur. On est restés au fond au maximum 34 minutes, qui nécessitent ensuite cinq heures de remontée ! Mais on a eu dela chance, on a trouvé des coelacanthes dès les deux premiers jours ! »

Océanopolis présente également, dans ce pavillon de la biodiversité, l’exposition de l’association Bloom, « Abysses », qui dévoile la plus grande diversité de créatures profondes jamais réunies.

Pratique
Océanopolis port de plaisance de Brest, tél.02.98.34.40.40. Expositions visibles à partir de samedi. Tarif : adultes, 17,05 euros ; jeunes et étudiants, 11,85 euros ; moins de 3 ans, gratuit ; familles nombreuses (deux adultes et trois enfants), 64,65 euros. > Site internet

Rédaction de Brest



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP