25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Brest : les énergies marines suscitent l’engouement

Brest : les énergies marines suscitent l’engouement

Dernière mise à jour le mercredi 10 avril 2013

Article paru
sur le site "Ouestfrance-entreprises" - 09 Avril 2013
Visualiser l’article original


La deuxième édition de Thétis, convention des Énergies marines renouvelables (EMR), va se dérouler, mercredi et jeudi, dans le Finistère. Des poids lourds de l’industrie aux PME en passant par les collectivités territoriales, tous ceux qui s’intéressent à cette filière en cours de constitution seront présents. L’enjeu économique et social des EMR n’échappe plus à personne, ou presque.

« Le secteur pourrait générer 10 000 emplois directs et indirects, sans compter les plans industriels déjà engagés par les lauréats de l’appel d’offres éolien en mer », indique la ministre de l’Environnement. « Le gouvernement est déterminé à mettre en place la planification et les dispositifs de soutien nécessaires pour transformer cet objectif en réalité sur le terrain », poursuit Delphine Batho. À Cherbourg, le 27 février, elle s’est engagée à publier, dans les prochains mois, l’appel à manifestation d’intérêt pour les premières implantations d’hydroliennes.
En 2020, une estimation de 40 000 emplois

La France possède le second domaine maritime mondial (11 millions de kilomètres carrés). Un potentiel prometteur. On estime que chaque mégawatt (MW) installé induit dix emplois. Appliquée à l’ensemble des techniques envisagées (houlomoteurs, éolien offshore, hydrolien…), « l’estimation s’élève à 40 000 emplois à l’horizon 2020 ». Chiffre peut-être un peu optimiste si l’on en juge par la lenteur de la mise en œuvre. Ainsi, on sait désormais que les objectifs du Grenelle de la Mer d’atteindre 6 000 MW d’énergies en mer en 2020 ne seront pas atteints, loin s’en faut.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP