10 décembre : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marin9 décembre : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-Jacques8 décembre : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"7 décembre : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc 6 décembre : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de Brest5 décembre : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »4 décembre : 4min Les pêcheurs de la Côte d’Opale en guerre contre la pêche électrique3 décembre : Rade de Brest. Où sont passés les pétoncles et les huîtres plates ?2 décembre : Spiruline : attention aux effets indésirables 30 novembre : Caraïbes. Des îles... de déchets 29 novembre : Cinq questions sur la pêche électrique, accusée d’appauvrir les pêcheurs français28 novembre : Tara : l’expédition se penche sur l’impact du guano de fientes d’oiseau sur le corail27 novembre : Recherche. Chut ! Les huîtres ont des oreilles26 novembre : Pays de Quimperlé : le député contre la pêche électrique 25 novembre : Non à la pêche électrique25 novembre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas24 novembre : Ilur. Autonome en eau et électricité23 novembre : Pêche électrique : une pratique brutale pour l’environnement23 novembre : L’Europe ouvre la voie à la très décriée pêche électrique22 novembre : Météo. Fort coup de vent attendu en fin de journée sur la pointe de la Bretagne21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon
Accueil > Actualités de la mer > Bretagne Finistère Baie de Lannion. La piste de l’exploitation progressive du (...)

Bretagne Finistère Baie de Lannion. La piste de l’exploitation progressive du sable

Dernière mise à jour le lundi 23 février 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 19 Février 2015
Visualiser l’article original


Avec précaution, le rapport d’inspection sur l’extraction de sable coquillier estime qu’une « exploitation progressive » du gisement en baie de Lannion (22) « apparaît raisonnable ». Pourquoi ce rapport ? Le 3 février dernier, Ségolène Royal, ministre de l’Écologie et Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, ont conjointement diligenté une inspection sur le dossier d’extraction de sable en baie de Lannion (22). Cette mission, confiée à deux hauts fonctionnaires, visait notamment à vérifier la prise en compte des arguments environnementaux au cours de l’instruction du dossier et à apporter un « éclairage » sur les alternatives en amendements organiques pour l’agriculture.

Quel est l’état du dossier ?

La demande initiale de la CAN (Compagnie armoricaine de navigation) portait sur l’extraction de 400.000 m³ par an, pendant vingt ans. Mais, « pour tenir compte des observations, remarques, réserves et recommandations », l’administration a revu le projet à la baisse : durée ramenée de 20 à 15 ans ; extraction de 50.000 m³ la première année, 100.000 m³ la deuxième, 150.000 m³ les trois suivantes et 250.000 m³ ensuite ; exploitation interdite de mai à août. Le rapport note aussi que des mesures de suivi sont prévues, notamment sur la turbidité, l’inventaire biologique, le suivi halieutique, la présence du lançon. Selon les résultats de ces études, « l’administration se réserve le droit de modifier le volume pouvant être extrait, les modalités de l’extraction ou même la poursuite de l’extraction ».

Les arguments des opposants sont-ils entendus ?

« Les différents sujets soulevés par les opposants ont été examinés de façon approfondie au cours de l’instruction, estiment les deux auteurs. Sur certains de ces sujets, il se pourrait que l’information ait été insuffisante car, soit les informations apportées, soit les modifications apportées au projet semblent y répondre ». Le rapport reconnaît cependant que, sur des sujets tels que « l’impact sur les populations halieutiques et les risques d’interférence avec d’autres utilisations de la mer, il apparaît impossible de fournir une réponse indiscutable à la question de l’impact de l’exploitation ».

Y a-t-il des alternatives crédibles ?
.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP