19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec
Accueil > Actualités de la mer > Bretagne. L’algue dans l’assiette, un nouvel eldorado

Bretagne. L’algue dans l’assiette, un nouvel eldorado

Dernière mise à jour le lundi 10 décembre 2012

Article paru sur le site "Ouestfrance"
- 06 décembre 2012
Visualiser l’article original


La filière algues emploie environ 1 000 personnes en Bretagne, dont 650 à la production et environ 300 dans une trentaine d’entreprises de transformation. 70 000 tonnes ont été produites en 2011. 90 % sont récoltés en mer par 35 bateaux goémoniers, pour l’essentiel dans le Finistère nord et notamment dans l’archipel de Molène.

« Loin d’être en déclin, nous sommes une filière extrêmement dynamique », insiste Yvon Troadec, représentant au comité régional des pêches. Les pêcheurs ciblent avant tout la Laminaria digitata et dans une moindre mesure la Laminaria hyperborea.

« La récolte est adaptée, il n’y a pas de surexploitation, précise Martial Laurans, spécialiste du suivi à l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer). L’outil est assez sélectif. Les jeunes plants ne sont pas arrachés. »

Deux usines, Danisco (groupe Dupont de Nemours) à Landerneau et Cargill à Lannilis, en extraient les alginates utilisés comme épaississants et gélifiants. Ces deux usines pèsent 20 % des alginates pharmaceutiques et alimentaires produits dans le monde.
Une pêche à pied professionnelle

Le Chondrus crispus ou « p’tit goem’ » ou encore « pioca » fut longtemps récolté à pied, hors cadre légal, par les enfants, retraités ou toute personne souhaitant arrondir ses fins de mois. Ils étaient plus de 2000 estimés, il y a 20 ou 30 ans.

C’est fini. Depuis une réglementation de 2009, l’État contrôle. Résultat, 65 petites entreprises sont nées, surtout en Finistère et Côtes-d’Armor. Elles emploient une centaine de permanents. Environ 500 saisonniers travaillent aussi avec le système des Chèques emplois services agricoles (Tesa).

Tous ciblent une vingtaine d’algues utilisées en cosmétique, pharmacie, alimentation ou comme engrais. « On veut pérenniser la profession. On veut de nouveaux arrivants », dit André Berthou, membre du syndicat de récoltants d’algues de rive en Bretagne.
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP