20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > L’oursin pique la curiosité des lycéens

L’oursin pique la curiosité des lycéens

Dernière mise à jour le jeudi 15 mai 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 14 Mai 2014
Visualiser l’article original



S’immerger dans l’univers scientifique, partager des connaissances avec les chercheurs... 84 lycéens bretons vivent cette expérience passionnante, cette semaine, au centre nautique de l’Ile Tudy.
« Quand on a 16 ou 17 ans, on se demande à quoi ça sert de travailler sur des oursins ou des souris. Ce que je voudrais faire passer comme message, c’est la notion de modèle expérimental », a expliqué au groupe de lycéens participant, hier après-midi, à l’atelier de fécondation in vitro d’oursin, le chercheur de la station biologique de Roscoff, Patrick Cormier. « On va féconder et observer le développement embryonnaire chez l’oursin. Cela permet d’appréhender le cycle cellulaire directement associé à une pathologie, le cancer, qui est le résultat d’un dysfonctionnement de ce cycle », a poursuivi le biologiste qui mène des travaux de recherche sur le cancer et a fait précéder cet atelier d’une pêche à pied sur l’estran avec une identification fort instructive de la faune locale. « On n’a pas besoin de travailler sur l’homme. Beaucoup de découvertes ont été faites sur des modèles exotiques pour nous. Il faut leur transmettre cela très tôt car ils sont dans le dogme de l’efficacité », précise Patrick Cormier.

Provoquer des déclics

« Ce qui est intéressant, c’est que le chercheur leur montre le protocole et qu’ils vont observer jusqu’à la fin de la semaine le développement larvaire », souligne également Bertrand Marsal, conseiller des cultures scientifiques et techniques au rectorat qui organise, en partenariat avec la Région et le CNRS, cette semaine d’immersion sciences. Elle est destinée aux élèves de premières scientifiques issus de 20 établissements publics et privés bretons et considérés comme prometteurs du fait de leur curiosité et de leur motivation pour les matières scientifiques. Ce projet, dont c’est la troisième édition, est parti du constat d’une certaine désaffection des filières scientifiques par les jeunes, et notamment les filles, et entend bien provoquer des déclics et susciter des vocations par le biais de ces rencontres privilégiées avec des chercheurs. Seront ainsi abordés des univers scientifiques aussi variés que ceux des nano-technologies, des énergies marines renouvelables ou de la christallographie. La semaine sera également ponctuée de visites d’entreprises : les chantiers navals Structures de Combrit et ACCF de Pont-l’Abbé et de laboratoires : la station biologique de Concarneau, l’Agro-campus de Beg-Meil et le laboratoire universitaire de biodiversité et d’écologie de l’IUT de Quimper. Et une soirée un peu exceptionnelle au cinéma du Café du port, à l’Ile Tudy, intitulée « Under the pole » et animée par le scientifique Emmanuel Poisson devait permettre d’avoir un échange en direct avec l’équipage du voilier Tara, parti pour une expédition de sept mois en Arctique.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP