13 décembre : Coquilles. À bord de l’Eter Vag12 décembre : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 190011 décembre : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ans10 décembre : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique 8 décembre : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault 7 décembre : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes 6 décembre : #AlertePollution 5 décembre : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques 4 décembre : Saint-Philibert. Des plages envahies par des algues rouges 3 décembre : Dauphins. Les pélagiques font du bruit pour les sauver2 décembre : Grands fonds. Un labo commun entre Brest et la Chine 1er décembre : Bar. Les ligneurs craignent la fermeture de la pêche 30 novembre : Hx², la future voiture solaire à usage urbain d’Eco Solar Breizh29 novembre : Algues. L’or vert de la Bretagne28 novembre : Il est crucial de protéger la haute mer pour nous protéger27 novembre : Une bactérie mangeuse de CO2 découverte dans l’océan Pacifique26 novembre : Une chercheuse propose des solutions simples pour sauver les abeilles24 novembre : Ver marin. Visitez l’élevage qui révolutionne la greffe23 novembre : Des produits de la mer pour des gourmands pressés22 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires
Accueil > Actualités de la mer > Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation

Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation

Dernière mise à jour le jeudi 15 novembre 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 13 Novembre 2018
Visualiser l’article original


Lundi, la ministre des Affaires européennes a pris le parti des pêcheurs européens qui craignent, en cas d’union douanière avec le Royaume-Uni, d’être privés de l’essentiel de leurs ressources, tout en subissant la concurrence des Britanniques.

De notre correspondante à Bruxelles. Depuis le référendum britannique de 2016, il est notoire que l’accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques, d’où ils tirent près de la moitié de leurs captures, serait un point dur de la négociation. La confirmation en est venue ce lundi, quand la ministre française des Affaires européennes a dit que le sujet était désormais « sur la table ». « La situation actuelle où les pêcheurs européens pêchent dans les eaux britanniques et où le poisson britannique est écoulé sur le marché européen est une bonne situation. Nous devons (la) préserver », a déclaré Nathalie Loiseau, la ministre des Affaires européennes, en arrivant à une réunion des ministres des Vingt-huit, consacrée au Brexit.

Pourquoi le dire maintenant ? Parce que depuis quelques semaines, une nouvelle « option » est apparue pour tenter de sortir de l’impasse de la frontière irlandaise, qui faisait planer le risque d’un « hard Brexit ». Promue par Londres, elle consiste à laisser les douanes européennes ouvertes au-delà du 31 décembre 2020, quand expirera la période de transition ménagée pour négocier un accord commercial avec le Royaume-Uni. Pas de droits de douane, pas de contrôle, donc pas de problème de division entre Irlande du Nord et République d’Irlande, pas de bouchons à Calais, et pas de risque sur l’intégrité territoriale du Royaume-Uni ni sur l’intégrité du marché intérieur européen.

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP