15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk4 juillet : Activités nautiques. Un service de prévisions gratuites
Accueil > Actualités de la mer > Bruxelles réduit les quotas de cabillaud, merlan et sole en 2014

Bruxelles réduit les quotas de cabillaud, merlan et sole en 2014

Dernière mise à jour le mercredi 6 novembre 2013

Article paru
sur le site "Agrisalon" - 30 octobre 2013
Visualiser l’article original



BRUXELLES, 30 oct 2013 (AFP) - La Commission européenne a demandé mercredi de réduire drastiquement les quotas de captures de cabillaud, d’églefin, de merlan et de sole dans l’Atlantique et la Mer du nord en 2014 et se prépare à un affrontement avec les Etats.

La proposition réduit de 33 % les quotas de captures de cabillaud et de 75 % ceux pour l’églefin dans les grandes zones de pêche de l’Atlantique nord. Les prises de merlan et de lieu jaune devraient pour leur part être réduites de 20 %. Les quotas de captures de soles communes devraient enfin être baissées de 37 % à 45 % en mer d’Irlande.

« Il est nécessaire de procéder à des réductions pour certains stocks », a soutenu la commissaire à la Pêche, Maria Damanaki dans un communiqué. « Les stocks de cabillaud de la mer d’Irlande et du Kattegat (entre le Danemark et la Suède) continuent d’être dans un état déplorable », soutient-elle. « La sole de la mer d’Irlande se situe à des niveaux extrêmement bas et celui de l’églefin dans la mer Celtique requiert une réduction significative des quotas », ajoute-t-elle. La commissaire note par ailleurs que « les stocks de cabillaud et de merlan de l’ouest de l’Écosse, qui font l’objet de taux de rejet extrêmement élevés, sont menacés d’épuisement ».

La proposition sera discutée par les ministres de la Pêche en décembre pour s’appliquer le 1er janvier 2014, et les négociations s’annoncent difficiles, a prédit un négociateur. Il va être très difficile pour les Etats de gérer des baisses aussi importantes sur des stocks clefs », a-t-il confié à l’AFP.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP