21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Les espèces > Coquillages > Bucarde de Norvège

Bucarde de Norvège

Laevicardium crassum

Dernière mise à jour le mardi 17 décembre 2013

Voilà un curieux coquillage que la bucarde de Norvège puisqu’elle est lisse sur le dessus, contrairement aux autres bucardes !
Elle était peu commune, ou peu recherchée, il y a 40 ans mais on la trouve actuellement souvent mélangée aux coques, ou même aux palourdes ...


bucarde de Norvège
Bucarde de Norvège (ouverte)

Nom usuel bucarde de Norvège
Noms régionaux bucarde, coque rouge
Nom en anglais Norway cockle
Taille commune relevée 30mm
Taille maximale à l’âge adulte 75 mm
Poids maximum relevé
Maturité sexuelle dès la 1ère année, hermaphrodite
Durée de vie maximale relevée
Profondeur habituelle de 1 à 200 m
Sédentaire oui
Pélagique juvéniles
État de la ressource évaluée incertaine car disséminée
Pêche autorisée ou interdite :
du 1er janvier au 31 décembre

Pêche à pied et de loisir
Réglementation mise à disposition par le Ministère de L’Écologie, du Développement et de l’Énergie
- voir ici l’intégralité de l’arrêté du 26/10/2012 consolidé au 23/02/2013

Taille minimale de prise Périodes de fermeture Nbre prises/pers/jour
3 cm


RAPPEL pêche de loisir : La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite


Habitat et habitudes alimentaires :

- cette bucarde réside sur les gravières ou sur des sables grossiers, voire des vases grossières, souvent mélangée aux coques.
- elle filtre des sédiments et de l’eau de mer et retient des zooplanctons.


Particularités :

- ses côtes rayonnantes très fines
- la couleur rose de l’intérieur de sa coquille !
- la force de son pied qui lui sert pour s’enfouir rapidement.


Gastronomie :

- la bucarde est assez coriace, mais développe des saveurs soutenues à la cuisson
- elle est souvent ouverte en casserole, puis légèrement cuite 3 à 5 minutes, puis refroidie, découpée en lamelles ou en petits morceaux et servie en salade vinaigrée (notamment au Royaume-Uni).



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP