19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)
Accueil > Actualités de la mer > C-Sense. La jauge de carburant connectée

C-Sense. La jauge de carburant connectée

Dernière mise à jour le vendredi 24 juin 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 23 Juin 2016
Visualiser l’article original


Alors que ses unités sont en pleine mer, un armateur peut connaître en temps réel leur consommation de gazole. Cette innovation de la société C-Sense, de Quimperlé, vient d’être primée au salon maritime de Southampton.

Avec l’intégration, il y a trois ans, de la société C-Sense, spécialisée dans le secteur maritime, Seasidetech, basée à Quimperlé (29), a développé son activité d’électronique embarquée en direction des équipements maritimes.
Prix innovation

C-Sense a ainsi mis au point un système de débitmètre intelligent Éco-pilot qui vient d’obtenir le prix de l’innovation dans la catégorie électronique du salon Seawork de Southampton.

L’enjeu était de permettre aux armateurs de disposer en temps réel des données de consommation de leurs bateaux. Remorqueurs, bateaux de travail, ou les deux derniers thoniers réalisés par les chantiers Piriou à Concarneau (29) disposent désormais de ces « jauges connectées ».

Une année de travail a été nécessaire pour développer puis mettre au point ces outils qui doivent s’adapter à tous les types de motorisation. Il leur est aussi demandé de stocker les données en cas de défection des réseaux de transmission, pour les diffuser plus tard, de manière sécurisée, au destinataire et à lui seul, lorsque la connexion est rétablie.

« Le système est précis à 2 ou 3 % », souligne Samuel Cornu, patron de Seasidetech. Parmi les clients déjà équipés, il mentionne les remorqueurs Beluga de Marseille ou encore la direction générale des Armements pour ses bateaux multifonctions.

Le système a été décliné en une version mobile contenue dans une malette. « Elle s’installe en un quart d’heure » et permet notamment de vérifier qu’un navire en cours de finition répond bien au cahier des charges en termes de consommation.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP