13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk4 juillet : Activités nautiques. Un service de prévisions gratuites 3 juillet : Fumaison Groix renoue avec la tradition30 juin : Brest. À Océanopolis, la famille manchot s’agrandi29 juin : Écloserie. Des pétoncles noirs à l’essai28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été
Accueil > Actualités de la mer > Cancale, capitale des huîtres plates, veut sauver son emblème

Cancale, capitale des huîtres plates, veut sauver son emblème

Dernière mise à jour le vendredi 13 mai 2016

Article paru
sur le site "OuestFrance" - 12 Mai 2016
Visualiser l’article original


Le petit port breton de Cancale produit 90% des huîtres plates françaises. Le secteur est en difficulté. Un dispositif d’aide vient d’être validé.

Pendant longtemps, Cancale (Ille-et-Vilaine) a été la capitale des huîtres plates. Le petit port breton de la côte d’Emeraude veut aujourd’hui sauver son emblème d’autant qu’il assure aujourd’hui la quasi-totalité de la production française..
Depuis 2012, une menace pèse sur la production des huîtres plates, appelées aussi belons. « Nous sommes passés de 1 600 tonnes à 400 tonnes », s’inquiète Marcel Le Moal, ostréiculteur et premier adjoint de la commune.

En cause : le manque de jeunes huîtres. Les captages de naissains, réalisés à Brest ou en baie de Quiberon, n’ont pas été fructueux durant 4 ans. « Plusieurs facteurs peuvent jouer, la température de l’eau, la salinité, les courants. »
.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP