11 décembre : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel 10 décembre : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marin9 décembre : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-Jacques8 décembre : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"7 décembre : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc 6 décembre : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de Brest5 décembre : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »4 décembre : 4min Les pêcheurs de la Côte d’Opale en guerre contre la pêche électrique3 décembre : Rade de Brest. Où sont passés les pétoncles et les huîtres plates ?2 décembre : Spiruline : attention aux effets indésirables 30 novembre : Caraïbes. Des îles... de déchets 29 novembre : Cinq questions sur la pêche électrique, accusée d’appauvrir les pêcheurs français28 novembre : Tara : l’expédition se penche sur l’impact du guano de fientes d’oiseau sur le corail27 novembre : Recherche. Chut ! Les huîtres ont des oreilles26 novembre : Pays de Quimperlé : le député contre la pêche électrique 25 novembre : Non à la pêche électrique25 novembre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas24 novembre : Ilur. Autonome en eau et électricité23 novembre : Pêche électrique : une pratique brutale pour l’environnement23 novembre : L’Europe ouvre la voie à la très décriée pêche électrique22 novembre : Météo. Fort coup de vent attendu en fin de journée sur la pointe de la Bretagne21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré
Accueil > Actualités de la mer > Causes de stress chez les abeilles : l’Efsa pointe les lacunes (...)

Causes de stress chez les abeilles : l’Efsa pointe les lacunes scientifiques

Dernière mise à jour le mardi 18 mars 2014

Article paru
sur le site "Actu-environnement" - 17 mars 2014
Visualiser l’article original


L’Agence européenne de sécurité des aliments (Efsa) a publié le 13 mars un rapport présentant les conclusions des travaux d’évaluation des risques pour les abeilles menés dans l’Union européenne. Le but du rapport, rédigé en coopération avec la Commission européenne et certains États membres, est de mettre en lumière "les lacunes" observées dans les connaissances disponibles actuellement. Il vise à développer, à l’échelle de l’UE, un "programme harmonisé" d’évaluation des risques environnementaux pour les abeilles associés aux "multiples facteurs de stress" chez l’espèce : parasites, maladies, malnutrition et effets de certains produits chimiques tels que les pesticides ou médicaments vétérinaires.

Le groupe de travail de l’Efsa a analysé 220 projets de recherche sur la santé des abeilles en cours dans l’UE, en 2012 et 2013. Il a également étudié 33 recherches supplémentaires "traitant d’aspects généraux relatifs à l’abeille", menées par des organisations internationales.

"Notre analyse révèle que la santé des abeilles fait l’objet de nombreuses recherches en Europe, mais qu’elles ne sont pas toujours bien équilibrées entre les différentes disciplines et que des duplications existent", a indiqué le Dr Agnès Rortais, biologiste et scientifique spécialiste des abeilles à l’Efsa.

Les projets de recherche financés par la Commission européenne portant sur les traitements des ruches et sur l’exposition des abeilles aux produits chimiques "ne sont pas représentés ou sont absents", indique l’Efsa. De même, les études coordonnées par les Etats membres sur la diversité des abeilles pollinisatrices "sont rares".

L’Efsa pointe une pénurie de travaux sur les abeilles autres que les abeilles mellifères et, "même pour ces dernières, les études se concentrent uniquement sur quelques sous-espèces, alors qu’il existe une grande diversité, avec des adaptations locales en Europe", précise le Dr Rortais. Les recherches manquent aussi en ce qui concerne les problèmes de reproduction des reines et des abeilles mâles, observés par les apiculteurs.

Développer une méthodologie d’évaluation

Que ce soit au niveau de la Commission et des Etats membres, le nombre de projets portant sur l’évaluation des facteurs multiples de stress chez les abeilles est également "faible", ajoute l’Efsa. "Or, nous savons que dans leur milieu naturel, les abeilles sont confrontées à toute une série de facteurs de stress. Il nous faut donc améliorer d’urgence notre compréhension de la manière dont ces facteurs se combinent et interagissent", a prévenu le Dr Rortais en appelant à une coopération renforcée des agences de l’UE, des Etats membres et des chercheurs sur cette question.

Les projets de recherche de l’Efsa ont principalement porté sur l’évaluation des risques des pesticides sur les abeilles. "Notre analyse nous a appris que, par rapport à l’Efsa, les Etats membres et la Commission européenne se sont davantage investis dans des travaux de recherche sur les effets des facteurs de stress biologiques sur les abeilles, tandis qu’en ce qui concerne les facteurs de stress chimiques, les rôles sont inversés. Il est donc judicieux de combiner nos domaines respectifs d’expertise, car nous cherchons à développer une méthode permettant d’évaluer les effets combinés de ces facteurs de stress", préconise le Dr Rortais.

Un groupe de travail spécialisé, récemment créé par l’Agence française de sécurité sanitaire (Anses), est chargé de procéder à un examen de la littérature scientifique portant sur les interactions entre ces différents facteurs de stress.

L’Efsa recommande également "la création d’une banque de données centralisée et libre d’accès, qui recenserait les informations et les méthodes pouvant être utilisées pour évaluer les risques de facteurs de stress individuels et multiples". Renforcer l’évaluation des effets chroniques des doses sublétales de pesticides "dans des conditions de terrain" est également préconisé.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP