22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre
Accueil > Actualités de la mer > Channel Mor : s’allier pour structurer la filière EMR dans l’Espace (...)

Channel Mor : s’allier pour structurer la filière EMR dans l’Espace Manche

Dernière mise à jour le samedi 28 décembre 2013

Article paru
sur le site "Portail de l’innovation Bretagne" - Décembre 2013
Visualiser l’article original


Potentiel énergétique naturel d’exception, dynamique industrielle reconnue et capacités de recherche et d’ingénierie (1), la Bretagne réunit certes les meilleures conditions pour développer les énergies marines renouvelables mais elle ne pourra pas travailler seule sur cette thématique tant les enjeux sont colossaux.

Pour structurer une véritable filière, composée de tous les maillons de la chaîne de valeur, les stratégies d’alliance avec d’autres régions européennes s’avèrent le meilleur moyen d’augmenter la force de frappe et d’être visible à l’échelle internationale. C’est dans ce contexte, et en s’associant à 12 partenaires issus de 4 autres régions (2) trans-Manche, que la Bretagne a répondu à l’appel à projets Interreg Manche.

Le projet de cluster, dont le leadership a été confié à la Bretagne (3), a été retenu par la Commission européenne le 23 novembre dernier. D’une durée d’un an, et démarrant dès 2014, le projet, financé à 100 % par l’Europe, servira d’étude de faisabilité dans le développement de la filière.Les résultats constitueront alors une aide à la décision pour les politiques et les entreprises de poursuivre ou pas la démarche de structuration européenne.

Le projet prévoit deux axes : l’un autour de la collecte de données dans chaque région (offre de compétences académiques et industrielles, offre de formation, ingénierie financière, réglementation…) et l’identification de coopérations ; l’autre autour de la valorisation des compétences de ce cluster (identité commune, participation à des événements internationaux…).

Les entreprises bretonnes intéressées peuvent d’ores et déjà faire remonter aux partenaires impliqués (3) leurs besoins (formation, conseil technologique, juridique, financier). Ce projet pourrait bien leur ouvrir des possibilités de coopération, notamment dans le montage de réponses communes à des appels d’offres européen

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP