11 décembre : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ans10 décembre : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique 8 décembre : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault 7 décembre : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes 6 décembre : #AlertePollution 5 décembre : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques 4 décembre : Saint-Philibert. Des plages envahies par des algues rouges 3 décembre : Dauphins. Les pélagiques font du bruit pour les sauver2 décembre : Grands fonds. Un labo commun entre Brest et la Chine 1er décembre : Bar. Les ligneurs craignent la fermeture de la pêche 30 novembre : Hx², la future voiture solaire à usage urbain d’Eco Solar Breizh29 novembre : Algues. L’or vert de la Bretagne28 novembre : Il est crucial de protéger la haute mer pour nous protéger27 novembre : Une bactérie mangeuse de CO2 découverte dans l’océan Pacifique26 novembre : Une chercheuse propose des solutions simples pour sauver les abeilles24 novembre : Ver marin. Visitez l’élevage qui révolutionne la greffe23 novembre : Des produits de la mer pour des gourmands pressés22 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète »
Accueil > Actualités de la mer > Cherbourg. Delphine Batho et Bernard Cazeneuve font la cour aux (...)

Cherbourg. Delphine Batho et Bernard Cazeneuve font la cour aux hydroliennes

Dernière mise à jour le vendredi 1er mars 2013

Article paru
sur le site "Ouest-France" - 26 Février 2013
Visualiser l’article original


Delphine Batho est venue apporter de bonnes nouvelles. Accompagnant son collègue des affaires européennes, la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie était attendue à Cherbourg, « un port aux atouts incontestables ». La bise était froide, mais la visite ministérielle a réchauffé les coeurs. Dans la course à l’or bleu lancée depuis quelques petites années, elle est venue annoncer qu’enfin, l’État manifestait son intérêt pour les énergies marines renouvelables.

Qu’est-ce à dire ? Surtout que les industriels peuvent se lancer dans la production de ces énergies prometteuses. Que l’Etat sera derrière eux pour financer les recherches nécessaires au développement de ces énergies nouvelles. On sait que le port de Cherbourg est bien engagé dans l’aventure de l’éolien offshore. Les deux usines de pâles et de mâts d’éoliennes devraient produire dès 2015. Port Normands Associés, qui gère Caen Ouistreham et Cherbourg n’est pas en reste. Soutenu par la Région et le département, PNA vient, comme promis, de lancer les travaux d’allongement du quai des Flamands. L’éolien est déjà une affaire entendue.

Il n’en était pas de même pour l’hydrolien. Il n’y a pas eu jusqu’à présent d’appels d’offres, pour cette nouvellle énergie renouvelable, produite grâce aux courants marins. Juste à la pointe du Cotentin, le Raz Blanchard gronde de ses milliers de kilowatts potentiels. Ce gisement est l’un des tout premiers mondiaux. Et DCNS ou encore GDF Suez, ont déjà de très sérieux projets d’exploitation. Ces groupes imaginent la production industrielle de machines capables de récupérer cette électricité non carbonée.

Des fermes en tests

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP