25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Cherbourg. Delphine Batho et Bernard Cazeneuve font la cour aux (...)

Cherbourg. Delphine Batho et Bernard Cazeneuve font la cour aux hydroliennes

Dernière mise à jour le vendredi 1er mars 2013

Article paru
sur le site "Ouest-France" - 26 Février 2013
Visualiser l’article original


Delphine Batho est venue apporter de bonnes nouvelles. Accompagnant son collègue des affaires européennes, la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie était attendue à Cherbourg, « un port aux atouts incontestables ». La bise était froide, mais la visite ministérielle a réchauffé les coeurs. Dans la course à l’or bleu lancée depuis quelques petites années, elle est venue annoncer qu’enfin, l’État manifestait son intérêt pour les énergies marines renouvelables.

Qu’est-ce à dire ? Surtout que les industriels peuvent se lancer dans la production de ces énergies prometteuses. Que l’Etat sera derrière eux pour financer les recherches nécessaires au développement de ces énergies nouvelles. On sait que le port de Cherbourg est bien engagé dans l’aventure de l’éolien offshore. Les deux usines de pâles et de mâts d’éoliennes devraient produire dès 2015. Port Normands Associés, qui gère Caen Ouistreham et Cherbourg n’est pas en reste. Soutenu par la Région et le département, PNA vient, comme promis, de lancer les travaux d’allongement du quai des Flamands. L’éolien est déjà une affaire entendue.

Il n’en était pas de même pour l’hydrolien. Il n’y a pas eu jusqu’à présent d’appels d’offres, pour cette nouvellle énergie renouvelable, produite grâce aux courants marins. Juste à la pointe du Cotentin, le Raz Blanchard gronde de ses milliers de kilowatts potentiels. Ce gisement est l’un des tout premiers mondiaux. Et DCNS ou encore GDF Suez, ont déjà de très sérieux projets d’exploitation. Ces groupes imaginent la production industrielle de machines capables de récupérer cette électricité non carbonée.

Des fermes en tests

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP