20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > Chine graves menaces sur l’eau à cause des centrales à charbon

Chine graves menaces sur l’eau à cause des centrales à charbon

Dernière mise à jour le jeudi 16 août 2012

Article paru sur le site "GoodPlanet.info/" - lundi 26 Juin 2012
Visualiser l’article original


PEKIN (Chine) - (AFP) - Les nouvelles centrales thermiques à charbon que compte construire d’ici 2015 la Chine vont causer de graves pénuries d’eau dans d’immenses régions déjà menacées par les carences hydriques, a affirmé mardi Greenpeace à Pékin.

Le cycle de production d’énergie à partir du charbon, en particulier l’extraction du combustible, est très consommateur d’eau.

"Seize nouvelles centrales thermiques à charbon consommeront en 2015 au moins 10 milliards de mètres cubes d’eau — l’équivalent d’un sixième du débit annuel du Fleuve jaune —, provoquant de graves crises de l’eau dans le Nord-Ouest aride du pays", souligne l’organisation de défense de l’environnement dans un rapport rendu public mardi.

"La vérité, c’est que dans cette zone du pays, chaque goutte d’eau est trop précieuse pour être gâchée. La Chine sacrifie ni plus ni moins le droit à l’eau de millions de personnes à (la production) d’énergie", dénonce Greenpeace.

La Chine est la première consommatrice mondiale de charbon (avec une tendance orientée à la hausse). Le pays tire 70% de son énergie de la combustion du charbon, ce qui en fait le premier émetteur mondial de gaz à effet de serre.

La construction des nouvelles centrales thermiques s’inscrit dans le Xiang Plan quinquennal (2011-2015) en cours de mise en oeuvre dans la deuxième économie mondiale.

"Il est grand temps de peser à nouveau les avantages et désavantages de cette expansion vers l’ouest de l’industrie du charbon, et de reconnaître le douloureux héritage qu’elle va laisser : énormes émissions de carbone, terrible pollution de l’air et, de surcroît, un sinistre avenir pour de vastes régions arides", écrit Greenpeace.

Le charbon en Chine sert surtout à produire de l’électricité pour répondre à la demande en hausse constante.

Certaines régions de la Chine - surtout dans le nord - sont confrontées à des pénuries d’eau récurrentes, aggravées par la demande en forte augmentation, l’avancée du désert et le réchauffement climatique.
Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP