14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Coques marinières

Coques marinières

sur une idée d’André et Sophie Rozen, modifiée par mes soins.

Dernière mise à jour le dimanche 9 septembre 2018

La meilleure période pour manger les coques semble être de fin septembre à fin février.
Cette recette change un peu de l’ordinaire.
Si vous constatez que les coques sont toutes ouvertes avant les 7 minutes, n’hésitez pas à couper la cuisson ; une coque trop cuite perd beaucoup de sa texture mais une coque pas assez cuite est très indigeste.



Ingrédients pour 4 personnes :

- 1,5 kg de coques,
- 2 gousses d’ail,
- 3 échalotes roses,
- 2 branches de persil,
- 15 cl de vin blanc sec (Auxerrois par exemple),
- 1,5 g de piment d’Espelette

Préparer les coques à la cuisson :

Mettre l’ensemble des coques dans une bassine d’eau fraîche, les brasser tous les quarts d’heure pendant au moins deux heures.
Si l’on habite près de la mer, les laisser tremper 24 h dans de l’eau de mer.

Mode de préparation :

- détacher les bouquets de persil des tiges, et les hacher assez grossièrement,
- éplucher et écraser les gousses d’ail,
- éplucher et couper les échalotes en fines rondelles,
- dans une cocotte d’un diamètre en rapport avec le volume des coques, déposer les coques, sans eau et sur feu vif,
- ajouter le vin blanc, l’ail, les échalotes, le persil et le piment d’Espelette,
- remuer vivement une ou deux minutes et couvrez,
- mettre sur feu doux et laisser cuire 6 à 7 minutes.

- Servir bien chaud

Quel accompagnement ?

A mon humble avis des tranches de pain beurrées suffisent amplement. ou même rien du tout :-)

Quelle Boisson ?

- le reste de la bouteille d’Auxerrois me semble très bien,
- du cidre bouché brut,
- de l’eau plate ou gazeuse.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Notes et commentaires :

Une fois les coques dégorgées, cette recette est rapide (environ 15 minutes), simple et peu onéreuse (environ 2€50 par convive).



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP