15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous
Accueil > Les espèces > Coquillages > Coquille(s) Saint-Jacques vraies - Généralités

Coquille(s) Saint-Jacques vraies - Généralités

Pectens maximus

Dernière mise à jour le dimanche 6 décembre 2015



C'est quoi dans la coquille ?

La coquille St-Jacques (pecten maximus) est un mollusque de grande qualité qui, suivant sa provenance, la saison, sa fraîcheur, peut être bonne, très bonne ou excellente.

Je m’attarderai donc un peu sur le sujet.

Selon moi, plusieurs provenances en Bretagne garantissent des coquilles excellentes :
- La rade de Brest,
- Le gisement d’Ouessant,
- La baie de Morlaix.

La coquille d’Erquy est bonne, quoiqu’un peu moins charnue (noix nettement moins grosse) et très peu ou pas du tout coraillée (suivant les saisons)

Celle du golfe du Morbihan peut être bonne également (Quiberon notamment) mais moins charnue, quoique généralement coraillée.

Celle de la côte Normande peut aussi rivaliser avec les meilleures, sauf avec celle de la rade de Brest estimée par Curnonsky lui-même comme étant la meilleure coquille St-Jacques du monde !
Le "Label Rouge" a conduit les pêcheurs normands à pêcher et à vendre uniquement des coquilles triées sur le volet (aspect, grandeur, fraîcheur).

La coquille St-Jacques vendue en France à l’état frais « vivant » est toujours de la coquille sauvage.
Il est bon de se souvenir qu’à la fin des années 50 les prélèvements étaient de l’ordre de 2500 tonnes en rade de Brest.
Les conditions climatiques (et notamment l’hiver 1963), les pollutions et les « surpêches » firent tomber les capacités de prises à moins de 300 tonnes

A l’état sauvage, les dizaines de millions d’ovules fécondables semés par chaque coquille St-Jacques mature n’ont bien entendu que peu de probabilité d’atteindre leur propre maturité (2ans), les larves planctoniques pélagiques minuscules n’atteignant l’état « d’encoquillé » qu’au bout de 12 semaines.
Voir le site du Tinduff (29)

Pour essayer de garantir un renouvellement régulier des gisements naturels, une écloserie pilote (procédé de l’Ifremer) existe en Bretagne, son but étant de fixer les larves planctoniques, et de leur permettre de constituer leur coquille afin d’échapper à leurs prédateurs naturels.
Les petites coquilles sont d’abord déposées dans l’eau en environnement protégé (cages) puis sur les gisements.

Depuis les années 2000, grâce aux semis de juvéniles, les prises remontent régulièrement …… évoquant quelque espoir de reconstituer les gisements, les prélèvements ne devant pas dépasser les possibilités de renouvellement, d’où la nécessité des quotas de pêche et de leur surveillance.


Savoir faire :

- Comment ouvrir et nettoyer les coquilles St-Jacques ?


Recette(s) :

- Coquilles St-Jacques - "Savoureuses" (photos)
- Coquilles St-Jacques - A ma façon
- Coquilles St-Jacques - Amuse-bouche aux pétoncles blancs (ou aux coquilles St-Jacques)
- Coquilles St-Jacques - Bouchées festives
- Coquilles et langoustines au beurre blanc
- Coquilles St-Jacques - Crémées
- Coquilles St-Jacques - Crémées, aux petits légumes
- Cuisiner les "barbes" des coquilles St-Jacques
- Coquilles St-Jacques - dites "A la bretonne"
- Coquilles St-Jacques - En coquille
- Coquilles St-Jacques - Les délices de Monal