22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie
Accueil > Actualités de la mer > Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de (...)

Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest

Dernière mise à jour le samedi 7 octobre 2017

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 05 octobre 2017
Visualiser l’article original


Les premières dragues se sont timidement mises en action, ce lundi, en rade de Brest, sur la praire, l’huître plate et le pétoncle. Pour la coquille, il faudra attendre le 7 novembre et seulement pour le décorticage, à cause d’un taux de toxine encore trop important.

On commence malheureusement à s’y habituer, depuis le premier épisode constaté, en décembre 2004. Régulièrement, le taux de toxine ASP décelé dans les coquilles Saint-Jacques de la rade de Brest excède les 20 microgrammes par kilo de chair total. Cette année, les dernières analyses font état de 242 microgrammes, soit une concentration très proche du seuil de 250 qui autorise encore le décorticage (énucléation) par une société agréée.

La déception est palpable du côté des 39 marins-pêcheurs, qui ont une nouvelle fois acquitté leur licence de pêche (autour de 3.000 €) pour financer le réensemencement des gisements. Ce taux encore important de toxine baisse régulièrement depuis les deux épisodes de mars dernier, où la concentration était montée autour de 400 microgrammes par kilo de chair.

Depuis le printemps dernier, le taux n’a fait que descendre, mais trop lentement pour autoriser la commercialisation des coquilles entières. Cette année, il faudra encore donc les faire décortiquer auprès d’entreprises certifiées, une à Plouvorn (Aquadis) et l’autre à Saint-Quay-Portrieux (Celtarmor), alors qu’une troisième est en cours de certification. Le prix de vente s’en ressentira automatiquement, en criée, autour de 3 €, contre 4,70 € l’année dernière, vendue entière. Pas de quoi se jeter sur la coquille pour les professionnels, qui devraient se replier vers la praire et le pétoncle noir, mieux valorisés.
Peu d’espoir pour cette année

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP