21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été 29 mai : Moules Mystérieuse hécatombe en rade de Brest12 mai : Rade de Brest. Les daurades royales repassent à l’attaque
Accueil > Actualités de la mer > Coquille des Glénan. La guerre des étoiles

Coquille des Glénan. La guerre des étoiles

Dernière mise à jour le lundi 21 décembre 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 15 Décembre 2015
Visualiser l’article original


La pêche à la coquille Saint-Jacques a repris aux Glénan. Les professionnels sont formels : le nombre d’étoiles de mer est impressionnant. L’échinoderme, qui tapisse les fonds marins, se nourrit de coquilles. La gestion de ce féroce prédateur est un vrai casse-tête.

La pêche à la coquille Saint-Jacques aux Glénan a ouvert la semaine dernière. Après huit jours de campagne, les professionnels sont unanimes : le gisement est abondant. Quelques traits de dragues suffisent à capturer les 300 kg de coquilles autorisés chaque jour. Mais un phénomène inquiète : la prolifération des étoiles de mer, principal prédateur de la coquille. Le problème n’est pas nouveau mais tout de même. Aujourd’hui, on estime que l’on remonte un kilo d’étoiles pour quatre kilos de coquilles. L’une des explications les plus sérieuses est celle de la mise au repos forcée du gisement. En effet, pendant trois ans, pour des raisons sanitaires (taux élevé de toxine ASP), la pêche fut suspendue. Le feu vert avait à nouveau été donné à l’hiver 2013. La nature ayant horreur du vide, les étoiles de mer en ont profité pour se développer et tapissent désormais les fonds marins.
Obligation de les rapporter

« Ça devrait être obligatoire de les ramener », s’alarme Thierry Penguilly en débarquant sa marchandise au port de Concarneau. Le patron pêcheur ne croit pas si bien dire. Les professionnels ont l’obligation de ramener les prédateurs à quai pour les détruire.

.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP