20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale5 juin : Pollution plastique en mer : le navigateur François Gabart lance l’alerte4 juin : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juin : Criées. Innover pour plus de compétitivité 2 juin : Guadeloupe : des écoles fermées à cause des sargasses1er juin : Environnement : les "poubelles de la mer" arrivent en France31 mai : En Gironde, les policiers de la mer traquent les braconniers à l’anguille30 mai : Sargasses : Girardin déplore l’inaction des précédents gouvernements29 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent28 mai : Qu’arrive-t-il aux lançons sur les plages bretonnes ? 26 mai : Les produits de la mer décidément bons pour le coeur !25 mai : Sept ans d’étude pour une première mondiale 24 mai : acidification des océans. L’Ifremer à la pointe23 mai : Grâce au super ordinateur il traque la crépidule en rade de Brest22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure
Accueil > Actualités de la mer > Coquille des Glénan. La guerre des étoiles

Coquille des Glénan. La guerre des étoiles

Dernière mise à jour le lundi 21 décembre 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 15 Décembre 2015
Visualiser l’article original


La pêche à la coquille Saint-Jacques a repris aux Glénan. Les professionnels sont formels : le nombre d’étoiles de mer est impressionnant. L’échinoderme, qui tapisse les fonds marins, se nourrit de coquilles. La gestion de ce féroce prédateur est un vrai casse-tête.

La pêche à la coquille Saint-Jacques aux Glénan a ouvert la semaine dernière. Après huit jours de campagne, les professionnels sont unanimes : le gisement est abondant. Quelques traits de dragues suffisent à capturer les 300 kg de coquilles autorisés chaque jour. Mais un phénomène inquiète : la prolifération des étoiles de mer, principal prédateur de la coquille. Le problème n’est pas nouveau mais tout de même. Aujourd’hui, on estime que l’on remonte un kilo d’étoiles pour quatre kilos de coquilles. L’une des explications les plus sérieuses est celle de la mise au repos forcée du gisement. En effet, pendant trois ans, pour des raisons sanitaires (taux élevé de toxine ASP), la pêche fut suspendue. Le feu vert avait à nouveau été donné à l’hiver 2013. La nature ayant horreur du vide, les étoiles de mer en ont profité pour se développer et tapissent désormais les fonds marins.
Obligation de les rapporter

« Ça devrait être obligatoire de les ramener », s’alarme Thierry Penguilly en débarquant sa marchandise au port de Concarneau. Le patron pêcheur ne croit pas si bien dire. Les professionnels ont l’obligation de ramener les prédateurs à quai pour les détruire.

.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP