23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques
Accueil > Actualités de la mer > Coquille des Glénan. à bord du Coryphène

Coquille des Glénan. à bord du Coryphène

Dernière mise à jour le mercredi 10 décembre 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 09 Décembre 2014
Visualiser l’article original



Hier matin, aux Glénan, la pêche à la coquille Saint-Jacques a débuté sous les meilleurs auspices.
Le gisement est abondant.
Vingt et un bateaux ont participé à cette journée d’ouverture. Chaque navire était autorisé à ramener 300 kg de coquillages. Reportage à bord du Coryphène. 8 h 30. Hier matin. Port de Concarneau. « La météo est bonne. Y’a un peu de vent mais rien de méchant ». Alexandre Donzé prend les commandes de Coryphène, chalutier en bois de 10,90 m, fabriqué en 1976. Il est secondé par un matelot. Direction :
les Glénan. Vingt et un bateaux titulaires de la licence se sont inscrits afin de participer à l’ouverture de la pêche à la coquille Saint-Jacques. La flottille est immatriculée à Concarneau, Loctudy, Douarnenez ou encore Auray. L’attente est grande. La dernière campagne « classique » remonte à l’hiver 2009/2010. Durant quatre saisons, le gisement avait été contaminé par la toxine ASP. L’an dernier, la pêche a été autorisée mais seulement sous conditions. La coquille devait être vendue (2,55 €/kg) et décortiquée par des sociétés spécialisées. Seulement sept bateaux possédaient l’autorisation de pêche. 60 t avaient été débarquées. On en espère 150 pour cette nouvelle saison. 10 h. Le Coryphène effectue son premier trait de drague. « Il est souvent déterminant », confie le patron pêcheur âgé de 40 ans. Bonne nouvelle : les coquilles sont abondantes. Près de 100 kg sont rapidement remontées. « À midi, on sera rentré à la maison », plaisante Alexandre.
Les navires sont autorisés à ramener 300 kg de produits à terre. Un quota fixé par le comité départemental des pêches afin de préserver la ressource. « Le reste de l’année, je pêche la langoustine plus au large. La pêche à la coquille offre plus de garantie car elle est moins dépendante de la météo ». 11 h. Le Coryphène est aux Pierres Noires. Petite pause. Alexandre engloutit deux mollusques. Crus, sans fioritures.
Son verdict : « Les coquilles sont belles, bien coraillées. Les noix sont bien grosses ». Sur le pont, il reste du tri à faire. Toutes les Saint-Jacques (de plus de 11 cm) sont conditionnées à bord dans des sacs de 25 kg.
Les pêcheurs rejettent beaucoup d’oursins et un féroce prédateur de la coquille : l’étoile de mer. Quelques araignées sont stockées dans un bac. « On n’a pas de poissons, c’est dommage. C’est un petit bonus lors des sorties », déplore Alexandre.
Ce dernier a l’autorisation d’embarquer environ 30 kg de pêche annexe, c’est-à-dire hors coquille. 12 h. Le quota est atteint.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP