17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas
Accueil > Actualités de la mer > Coquille des Glénan. à bord du Coryphène

Coquille des Glénan. à bord du Coryphène

Dernière mise à jour le mercredi 10 décembre 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 09 Décembre 2014
Visualiser l’article original



Hier matin, aux Glénan, la pêche à la coquille Saint-Jacques a débuté sous les meilleurs auspices.
Le gisement est abondant.
Vingt et un bateaux ont participé à cette journée d’ouverture. Chaque navire était autorisé à ramener 300 kg de coquillages. Reportage à bord du Coryphène. 8 h 30. Hier matin. Port de Concarneau. « La météo est bonne. Y’a un peu de vent mais rien de méchant ». Alexandre Donzé prend les commandes de Coryphène, chalutier en bois de 10,90 m, fabriqué en 1976. Il est secondé par un matelot. Direction :
les Glénan. Vingt et un bateaux titulaires de la licence se sont inscrits afin de participer à l’ouverture de la pêche à la coquille Saint-Jacques. La flottille est immatriculée à Concarneau, Loctudy, Douarnenez ou encore Auray. L’attente est grande. La dernière campagne « classique » remonte à l’hiver 2009/2010. Durant quatre saisons, le gisement avait été contaminé par la toxine ASP. L’an dernier, la pêche a été autorisée mais seulement sous conditions. La coquille devait être vendue (2,55 €/kg) et décortiquée par des sociétés spécialisées. Seulement sept bateaux possédaient l’autorisation de pêche. 60 t avaient été débarquées. On en espère 150 pour cette nouvelle saison. 10 h. Le Coryphène effectue son premier trait de drague. « Il est souvent déterminant », confie le patron pêcheur âgé de 40 ans. Bonne nouvelle : les coquilles sont abondantes. Près de 100 kg sont rapidement remontées. « À midi, on sera rentré à la maison », plaisante Alexandre.
Les navires sont autorisés à ramener 300 kg de produits à terre. Un quota fixé par le comité départemental des pêches afin de préserver la ressource. « Le reste de l’année, je pêche la langoustine plus au large. La pêche à la coquille offre plus de garantie car elle est moins dépendante de la météo ». 11 h. Le Coryphène est aux Pierres Noires. Petite pause. Alexandre engloutit deux mollusques. Crus, sans fioritures.
Son verdict : « Les coquilles sont belles, bien coraillées. Les noix sont bien grosses ». Sur le pont, il reste du tri à faire. Toutes les Saint-Jacques (de plus de 11 cm) sont conditionnées à bord dans des sacs de 25 kg.
Les pêcheurs rejettent beaucoup d’oursins et un féroce prédateur de la coquille : l’étoile de mer. Quelques araignées sont stockées dans un bac. « On n’a pas de poissons, c’est dommage. C’est un petit bonus lors des sorties », déplore Alexandre.
Ce dernier a l’autorisation d’embarquer environ 30 kg de pêche annexe, c’est-à-dire hors coquille. 12 h. Le quota est atteint.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP