25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français 6 septembre : Pêche au bar. L’interdiction levée pour les pêcheurs amateurs 5 septembre : Haute mer. Un réservoir de ressources génétiques en manque de régulation 4 septembre : Consommation d’algues : attention au risque d’excès d’iode !3 septembre : CO2, la mer défoncée à l’acide 2 septembre : Mer. Les pros du port défendent Brest et Roscoff1er septembre : Pêche au gros. « Perfection ou punition »31 août : Le saviez-vous ? Des orques croisent en mer d’Iroise31 août : Pêche au thon rouge. C’est du sport ! 30 août : Poisson cru. Gare à l’Anisakis 29 août : Saint-Jacques. Pêcheurs français et anglais s’affrontent en mer 28 août : Saint-Brieuc. Patrons-pêcheurs et acolytes condamnés pour un trafic de coquilles27 août : Glénan. Une baleine à bec échouée aux Moutons25 août : Chaleur estivale. Le thon aime, les huîtres et moules souffrent 24 août : Lorient. Keroman : la belle saison de la sardine et du thon23 août : Pêcher un bar et le garder. L’amende peut être salée22 août : Des huîtres pour faire revenir la biodiversité dans la mer du Nord 21 août : Côtes-d’Armor. Ils sont accueillis par un requin en rentrant au port 20 août : Algues vertes. En retard, elles sont de retour 18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"
Accueil > Actualités de la mer > Coquilles Saint-Jacques. Empoisonnante toxine

Coquilles Saint-Jacques. Empoisonnante toxine

Dernière mise à jour le jeudi 29 janvier 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 27 Janvier 2015
Visualiser l’article original



C’est une saison blanche pour la récolte de coquilles Saint-Jacques en rade de Brest.
La faute à une toxine aux propriétés amnésiantes, présente en trop grande quantité dans une coquille qui peine à s’en débarrasser.
D’ailleurs, pas sûr que la prochaine saison soit sauvée !
L’apparition du phénomène. Parmi les milliers d’espèces de micro-algues en suspension dans l’eau de mer, il en est une, le pseudo nitzschia australis qui préoccupe particulièrement la communauté scientifique. Identifié il y a une vingtaine d’années autour du continent australien (d’où son nom), ce phytoplanction toxique a engendré une grave intoxication, en 1987, sur l’île du Prince Édouard au Canada (rive sud du Golfe du Saint-Laurent), touchant une centaine de personnes ayant consommé des moules lourdement contaminées. Ce premier cas avéré a entraîné la mort d’au moins quatre personnes et des troubles neurologiques divers pour les autres : perte de mémoire immédiate et temporaire mais aussi altérations plus graves des facultés avec nécroses de certains tissus du cerveau (hippocampe).
Des concentrations significatives pour les côtes bretonnes ont été enregistrées sur les gisements du sud avec une baie de Quiberon et une zone des Glénan fermées à la pêche pendant plusieurs années. Jusqu’à présent, les baies de Douarnenez et la rade de Brest passaient globalement au travers de la menace, avec de faibles poussées aux beaux jours en dehors des jours de pêche.
Mais les choses ont bougé depuis 2004. En 2014, pour une raison que n’expliquent pas encore complètement les scientifiques, la rade de Brest a enregistré durant l’été un record absolu de concentration de cette toxine dans les coquilles, jusqu’à 861 milligrammes par kilo de chair, soit plus de 40 fois le seuil admis (jusqu’à 20 mg par kg de chair) pour la commercialisation de la coquille entière.
Le traitement du problème. Pas grand chose à faire, « qu’attendre que la toxine soit naturellement évacuée par la coquille Saint-Jacques », explique Dominique Le Gal qui travaille sur le sujet depuis 1999 au laboratoire d’Ifremer à Concarneau.
Contrairement aux autres coquillages qui évacuent plus rapidement cette toxine, la coquille met un certain temps à relâcher la substance toxique qui finit par coloniser la gonade et le muscle par forte concentration. « De 861 mg cet été, on est descendu à 282 mg aujourd’hui. Trop haut encore pour autoriser le décorticage (250 mg). Il faut des semaines, voire des mois, pour que les coquilles se défassent des dernières traces, les plus difficiles à évacuer », indique-t-il.....

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP