20 février : Algues vertes. "L’Etat et les élus ont encore failli" 19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension
Accueil > Actualités de la mer > Coquilles vides. Nettoyées en Chine...puis retour en Bretagne (...)

Coquilles vides. Nettoyées en Chine...puis retour en Bretagne !

Dernière mise à jour le jeudi 11 décembre 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 09 décembre 2014
Visualiser l’article original



Des millions de coquilles Saint-Jacques vides sortent chaque année de l’usine de décorticage Celtarmor, à Saint-Quay.
Une partie d’entre elles part en Chine pour un nettoyage en règle avant de revenir se faire garnir en Bretagne. Une incongruité selon la collectivité, qui souhaite relocaliser cette activité.
Ce lundi, ouverture pour la coquille des Glénan À peine sorties du four, encore fumantes devant la tablée familiale, les coquilles Saint-Jacques concoctées chez Celtigel ont tout d’un mets de choix pour un repas de Noël gourmand. Les convives sauront-ils alors que les creux de coquilles en calcaire où se mêlent sauce et noix ont peut-être fait un voyage, aller et retour, de Saint-Quay-Portrieux jusqu’en Chine...
Surprenant ? C’est pourtant bien le cas de millions de spécimens, qui, à la sortie de l’usine de décorticage Celtarmor, prennent l’air sur le port dans de grands sacs blancs, avant de traverser les océans, sur un cargo. Là-bas, elles sont nettoyées avant de revenir se faire remplir à l’usine de plats préparés Celtigel, à Plélo. Toutes ne sont pas « washed in China ». Sur les 10 millions d’unités qui sortent de l’usine de décorticage détenue à 60 % par le Groupe Le Graët et à 40 % par les pêcheurs de la coopérative Cobrenord, une partie file vers l’Établissement et service d’aide par le travail (Esat) des Ateliers alréens, à Auray (56), une autre vers l’entreprise Embaljet, basée à Plouguerneau (29). « Une question de coût »

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP