20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec
Accueil > Actualités de la mer > Coquilles vides. Nettoyées en Chine...puis retour en Bretagne (...)

Coquilles vides. Nettoyées en Chine...puis retour en Bretagne !

Dernière mise à jour le jeudi 11 décembre 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 09 décembre 2014
Visualiser l’article original



Des millions de coquilles Saint-Jacques vides sortent chaque année de l’usine de décorticage Celtarmor, à Saint-Quay.
Une partie d’entre elles part en Chine pour un nettoyage en règle avant de revenir se faire garnir en Bretagne. Une incongruité selon la collectivité, qui souhaite relocaliser cette activité.
Ce lundi, ouverture pour la coquille des Glénan À peine sorties du four, encore fumantes devant la tablée familiale, les coquilles Saint-Jacques concoctées chez Celtigel ont tout d’un mets de choix pour un repas de Noël gourmand. Les convives sauront-ils alors que les creux de coquilles en calcaire où se mêlent sauce et noix ont peut-être fait un voyage, aller et retour, de Saint-Quay-Portrieux jusqu’en Chine...
Surprenant ? C’est pourtant bien le cas de millions de spécimens, qui, à la sortie de l’usine de décorticage Celtarmor, prennent l’air sur le port dans de grands sacs blancs, avant de traverser les océans, sur un cargo. Là-bas, elles sont nettoyées avant de revenir se faire remplir à l’usine de plats préparés Celtigel, à Plélo. Toutes ne sont pas « washed in China ». Sur les 10 millions d’unités qui sortent de l’usine de décorticage détenue à 60 % par le Groupe Le Graët et à 40 % par les pêcheurs de la coopérative Cobrenord, une partie file vers l’Établissement et service d’aide par le travail (Esat) des Ateliers alréens, à Auray (56), une autre vers l’entreprise Embaljet, basée à Plouguerneau (29). « Une question de coût »

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP