21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français
Accueil > Actualités de la mer > Cosmétique. La beauté made in Brest

Cosmétique. La beauté made in Brest

Dernière mise à jour le jeudi 25 juin 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 17 Juin 2015
Visualiser l’article original



Quiconque a déjà séjourné dans une thalasso a sans doute déjà testé leurs produits sans le savoir.
« On y est invisibles et pourtant on fournit plus de 80 % des centres en France », revendique Philippe Saint Léger, directeur commercial et membre du conseil de surveillance de Science et Mer, dont le site de production de 4.000 m² jouit d’une vue imprenable sur le pont de l’Iroise.
Au plus près de la matière première. Cette richesse, ce sont les algues de la mer d’Iroise, dont l’entreprise exploite un dixième des prélèvements annuels. « Elles sont séchées sur la dune au soleil et au vent, comme sous Louis XVI quand on en faisait des pates de verre pour réaliser les vitraux ».
Sauf qu’aujourd’hui, Science et mer exploite les actifs de leurs plus petites molécules et en tire crèmes, gels ou masques, vendus sur toute la planète, grâce à dix actifs et plus de 300 formules maison.
De la thalasso à la cosmétique Cette réussite est née de l’intuition d’une biochimiste, Christine Bodeau, persuadée dès 1986 de la richesse inexploitée des algues et de leur faculté unique à concentrer naturellement sels minéraux et oligo-éléments. Des vertus qui trouvent naturellement leur place dans les centres de thalassothérapie, alors ancrés dans une ambition médicinale : les cataplasmes d’algues permettent, par exemple, de participer à la reminéralisation articulaire de patients blessés.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP