15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare
Accueil > Les espèces > Elevées > Crustacés - Crevettes dites royales ou impériales, gambas

Crustacés - Crevettes dites royales ou impériales, gambas

Pénéïdés et litopenaeus

Dernière mise à jour le vendredi 14 octobre 2016

Comme beaucoup d’autres probablement, j’ai longtemps cru que la crevette vendue en France sous le nom de "gambas" était une crevette vivant ou élevée en Espagne.
Nous verrons plus bas qu’il n’en est rien mais que, par contre, ce genre de crevette a un bel avenir dans le monde entier.....


Gambas crues et cuites

Ce qui nous est vendu sous le nom générique de "gambas" est en fait une crevette d’élevage qui est le plus souvent une des nombreuses espèces de pénéidés qui se déclinent suivant les continents en :
- Penaeus chinensis en Chine,
- Litopenaeus vannamei au Brésil et en Equateur,
- Penaeus indicus et monodon en Inde,
- Penaeus japonicus au Japon, et également en France (Gironde)
- Penaeus Monodon également en Thaïlande, en Indonésie, au Vietnam
- Litopenaeus stylirostris et Marsupenaeus japonicus en France métropolitaine mais surtout outre-mer avec la Nouvelle-Calédonie.

Toutes ces productions représenteraient plus d’un million de tonnes par an dans le monde (en 2000) et doubleraient tous les 5 ans ! (source Ifremer)

On doit également ajouter à ces productions, l’aquaculture en eau douce, dont les chevrettes Macrobrachium rosengergii, également en développement dans les départements d’outre-mer français, grâce à la recherche appliquée exercée par Ifremer.
et même en métropole

Avant d’être élevées, les crevettes pénéidés ou assimilées existaient à l’état sauvage et, du reste, existent encore dans la plupart des mers du globe !
Mais du fait de la surpêche la ressource est souvent tombée plus bas que le taux de reproduction.
Néanmoins, par exemple en République de Guinée grâce aux réglementations drastiques destinées à préserver la ressource, on observe que les crevettes se redéploient rapidement, signe qu’une gestion bien conduite peut encore être un bon moyen de préserver les espèces !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP