19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec 5 mars : Norrd-Finistère. Un très vieux coquillage découvert
Accueil > Les espèces > Elevées > Crustacés - Crevettes dites royales ou impériales, gambas

Crustacés - Crevettes dites royales ou impériales, gambas

Pénéïdés et litopenaeus

Dernière mise à jour le vendredi 14 octobre 2016

Comme beaucoup d’autres probablement, j’ai longtemps cru que la crevette vendue en France sous le nom de "gambas" était une crevette vivant ou élevée en Espagne.
Nous verrons plus bas qu’il n’en est rien mais que, par contre, ce genre de crevette a un bel avenir dans le monde entier.....


Gambas crues et cuites

Ce qui nous est vendu sous le nom générique de "gambas" est en fait une crevette d’élevage qui est le plus souvent une des nombreuses espèces de pénéidés qui se déclinent suivant les continents en :
- Penaeus chinensis en Chine,
- Litopenaeus vannamei au Brésil et en Equateur,
- Penaeus indicus et monodon en Inde,
- Penaeus japonicus au Japon, et également en France (Gironde)
- Penaeus Monodon également en Thaïlande, en Indonésie, au Vietnam
- Litopenaeus stylirostris et Marsupenaeus japonicus en France métropolitaine mais surtout outre-mer avec la Nouvelle-Calédonie.

Toutes ces productions représenteraient plus d’un million de tonnes par an dans le monde (en 2000) et doubleraient tous les 5 ans ! (source Ifremer)

On doit également ajouter à ces productions, l’aquaculture en eau douce, dont les chevrettes Macrobrachium rosengergii, également en développement dans les départements d’outre-mer français, grâce à la recherche appliquée exercée par Ifremer.
et même en métropole

Avant d’être élevées, les crevettes pénéidés ou assimilées existaient à l’état sauvage et, du reste, existent encore dans la plupart des mers du globe !
Mais du fait de la surpêche la ressource est souvent tombée plus bas que le taux de reproduction.
Néanmoins, par exemple en République de Guinée grâce aux réglementations drastiques destinées à préserver la ressource, on observe que les crevettes se redéploient rapidement, signe qu’une gestion bien conduite peut encore être un bon moyen de préserver les espèces !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP