28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été 29 mai : Moules Mystérieuse hécatombe en rade de Brest
Accueil > Actualités de la mer > Criées bretonnes. Belle année 2015

Criées bretonnes. Belle année 2015

Dernière mise à jour le jeudi 28 janvier 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 26 Janvier 2016
Visualiser l’article original


Les criées bretonnes s’en sortent bien. En 2015, la langoustine, la Saint-Jacques et les espèces nobles ont tiré leur chiffre d’affaires vers le haut, alors qu’on observe globalement un tassement des débarquements, voire une chute dans certains ports.

1. Des prix à la hausse. Le phénomène concerne toutes les criées bretonnes. L’augmentation du chiffre d’affaires en 2015 est bien supérieure à la (légère) hausse des volumes globaux, grâce à la qualité des apports : l’an dernier, davantage de poissons, coquillages et céphalopodes à forte valorisation (langoustine, lotte, saint-pierre...) ont été débarqués.

C’est flagrant à Lorient où les tonnages stagnent, alors que la valeur est en hausse de 12 %. Ou encore dans les Côtes-d’Armor où le volume est quasi stable, tandis que le chiffre d’affaires progresse de 7 %. À Concarneau comme à Douarnenez, cette décorélation entre prix et apports a d’ailleurs permis d’atténuer les effets de la chute des tonnages.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP