25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Culture d’algues à Moëlan. Le préfet rend sa décision aujourd’hui

Culture d’algues à Moëlan. Le préfet rend sa décision aujourd’hui

Dernière mise à jour le dimanche 9 novembre 2014

Article paru
sur le site "Télégramme" - 23 octobre 2014
Visualiser l’article original


Hier, le préfet Jean-Luc Videlaine a donné son autorisation d’exploiter les algues au large des côtes de Moëlan-sur-Mer (29).
La validation de ce projet, inédit par sa taille (225 ha) ouvre de nouvelles perspectives de développement. Après des mois d’attente, la réponse du préfet est tombée hier matin : « Oui » à la validation du projet d’algocultures au large des côtes de Moëlan-sur-Mer. Jean-Luc Videlaine a expliqué avoir pris une décision « banale sur un dossier qui l’est moins ».
Le projet, porté par les sociétés Algolesko et Bamejyot, a, depuis le début de l’année, fait l’objet d’une levée de boucliers de la part de plusieurs associations locales.
Des manifestations, réunissant plusieurs centaines de personnes, se sont déroulées cet été. Le collectif demandait un moratoire d’au moins six mois. Il n’en sera rien. Hier, le préfet, après avoir pris connaissance de l’ensemble des avis techniques réceptionnés par la Direction départementale des Territoires et de la Mer, a signé les arrêtés autorisant l’exploitation.
« La procédure a été respectée d’un bout à l’autre. Toutes les précautions environnementales sont effectives », a-t-il déclaré. La durée de ces concessions sera de quinze ans. Elles seront implantées sur une zone de 225 ha, les plus proches à 970 m des côtes.
La plus grande partie de l’exploitation sera consacrée à l’élevage d’algues brunes (de souches locales) sur cordes et une autre partie aux coquillages (37,5 ha). « Nous avons toujours été sereins, indique Philippe Legorjus, l’un des porteurs du projet, le dossier est solide ».

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP